Billets

Sushi Girl

Première Internationale
En présence des acteurs Mark Hamill, Tony Todd, Michael Biehn, James Duval, Noah Hathaway et Andy Mackenzie, du co-scénariste/producteur/acteur Destin Pfaff, des producteurs Neal Fisher et Suren M Seron et du réalisateur/co-scénariste Kern Saxton

“Truly a diabolical treat” — FEARNET

Ayant moisi six ans en taule pour vol à main armée, Fish, un criminel professionnel (Noah Hathaway), est de nouveau libre. Ô surprise: un homme de main de Duke (Tony Todd), son ancien chef, l’attend juste à la sortie du pénitencier. Fish est alors conduit à un spectaculaire rassemblement du crime organisé – organisé, justement, afin de célébrer sa sortie de prison. Ce cher vieux Duke a planifié une soirée bien spéciale, mi-retrouvailles, mi-interrogatoire. Toute la bande prend place autour d’une longue table sur laquelle est allongée une jeune femme; c’est sur le corps entièrement nu de cette jeune femme que le repas sera servi. La fille, évidemment, est entraînée à demeurer tout à fait immobile, quelle que soit la nature des événements se déroulant autour d’elle. Inutile de dire que cette aptitude particulière sera bientôt mise à rude épreuve, puisque le ton monte graduellement chez les convives et de violentes situations rapidement éclatent. Ce soir, il est grand temps de répondre aux questions. Et tous en saigneront.

Un premier long métrage qui augure bien pour le réalisateur Kern Saxton: malin, brillant, imaginatif et bourré d’excellents choix de casting. Le génie est parfois proche de la folie et SUSHI GIRL va vous servir – outre Noah Hathaway et Tony Todd – une folle tablée d’acteurs géniaux dont plusieurs très cultes : Luke Skywalker lui-même, Mark Hamill, en sadique sanguinaire; James Duval, un régulier de chez Gregg Araki, qu’on a pu voir dans DONNIE DARKO; Andy Mackenzie, un habitué des séries télé, vu entre autres dans SHOOT ’EM UP; Sonny Chiba (STREET FIGHTER); Michael Biehn (THE TERMINATOR); Danny Trejo (MACHETE); et finalement, Jeff Fahey (BODY PARTS). Même le plus petit rôle, ici, s’avère mémorable. Todd est l’un des coproducteurs, en plus de tenir le rôle du chef de bande et de fournir une performance fantastique, à la fois charmante et menaçante. Or, la décision la plus audacieuse demeure encore Hathaway dans le rôle principal : il a débuté très jeune, au petit écran, à la fin des années 1970 et on l’a déjà aperçu dans CHIPS, MORK & MINDY ou BATTLESTAR GALACTICA, avant qu’il ne passe au grand écran avec THE NEVERENDING STORY! Influencé par les scénarios de Quentin Tarantino, SUSHI GIRL vous divertira avec ses délicieux dialogues s’étirant sur plusieurs pages, et ses moments violents, hyper intimes, qui vous scieront sur place… SUSHI GIRL est un divertissement aussi vif et fun que surprenant. Vivez dangereusement. Crument.

— Mitch Davis

Sponsors
Sponsors