Billets

The Viral Factor ("Jik Zin")

Première Québécoise
  • Hong Kong
  • Chine
  • 2012
  • 120 mins
  • 35mm
  • Cantonais / Mandarin / Anglais / Malais
  • Anglais (sous-titres)

“A dizzying flurry of action… just about everything that can happen in an action movie does” – Nick Pinkerton, VILLAGE VOICE

“Seriously impressive stuff… a well-rounded, emotionally-charged blockbuster from a director at the top of his game” – Todd Rigney, BEYOND HOLLYWOOD

“Thrillingly explosive… literally non-stop chases, explosions, fist fights and gun battles” – Hugo Ozman, TWITCHFILM

Jon n’a plus que deux semaines à vivre. Lors d’une fusillade, la femme qu’il aime, une collègue de la Commission Internationale de la Défense, est abattue, alors que lui, il prend du plomb dans la tête. La balle ne peut être retirée et sa tétraplégie est inévitable. Jon n’a plus que deux semaines : deux semaines seulement pour retrouver son frère depuis longtemps disparu dans les rues mal famées de Malaisie, pour déjouer une sombre conspiration, pour retrouver et éliminer ce traître de terroriste qui a tué son amoureuse et pour contrecarrer la menace d’une épidémie de variole!

Attachez votre casque de protection et préparez-vous à un rush d’adrénaline cinématographique qui vous propulsera comme un boulet de canon! Le réalisateur Dante Lam, chouchou certifié des cinéphiles grâce à THE TWINS EFFECT, BEAST STALKER et STOOL PIGEON, entre en mode tir-automatique pour son plus récent et ambitieux thriller. THE VIRAL FACTOR n’est rien de moins que planétaire dans son ambition et son envergure. La solide intrigue de ce film multilingue débute dans un tumulte à couper le souffle au Moyen-Orient (Jordanie), pour ensuite nous amener en Chine (Beijing) et en Malaisie (Kuala Lumpur), lieu de prédilection pour concrétiser les visions d’action surmultipliées de Lam. Les moyens de cette production n’ont rien à envier au plus gros succès du box-office de Bruckheimer, mais l’action elle-même est du bottage de cul Hongkongais à son meilleur. Les acteurs principaux, la superstar taïwanaise Jay Chou (TRUE LEGEND, THE GREEN HORNET) et l’incontournable Nicholas Tse d’Hong Kong (A CHINESE TALL STORY, BODYGUARDS AND ASSASSINS), font dans le total contre-emploi par rapport à leur image publique de gentillets chanteurs pop alors que, dans ce qui semble être une joute de bravade, ils exécutent eux-mêmes les plus téméraires et terrifiantes cascades. Les amis, attendez-vous à sortir de cette présentation contusionnés, cabossés et satisfaits.

— Rupert Bottenberg

Sponsors
Sponsors