Billets

Toy Masters

Première Mondiale
En présence du réalisateur Roger Lay Jr., du scénariste/producteur Corey Landis et et du monteur/co-producteur Robert Meyer Burnett



Si vous étiez un fanatique de fantastique qui a grandit dans les années 1980, il y a de bonnes chances que vous aviez une collection de jouets Mattel à l’effigie des personnages d’He-Man et les Maitres de l’Univers dans votre chambre à coucher, que vous trippiez sur la série de dessins animés de Filmation et que vous aviez même vu en salles l’infortuné long métrage de Cannon, mettant en vedette un Dolph Lundgren bien huilé. Arrive à Fantasia TOY MASTERS, le tout premier documentaire sur le phénomène mondial qui inspira une entière génération de jeunes et qui amassa à l’époque plus d’un milliard de dollars, alors que le domaine des jouets pour garçons était en plein essor. Impossible d’oublier le populaire dessin animé HE-MAN, qui faisait courir chaque jour les jeunes écoliers après leurs cours, afin de voir le musculaire Prince Adam (conçu afin de faire passer Schwarzenegger pour une mauviette) combattre Skeletor, son Némésis à tête de mort.

Or, les plus grands combats d’He-Man eurent lieu dans les coulisses et TOY MASTERS prend soin de nous en dévoiler tous les détails, aussi fascinants, évocateurs et hilarants soient-ils. Depuis plus de 30 ans, plusieurs anciens employés de Mattel ― en particulier Roger Sweet (concepteur préliminaire), Mark Taylor (concepteur visuel) et Paul Cleveland (exécutif au marketing) ― soutiennent tous être responsable de la création de ces chers personnages et de sa ligne de produits. Dans TOY MASTERS, Roger Lay Jr. et Corey Landis, des vieux fans d’He-Man maintenant réalisateurs, ont soigneusement traqué tous ceux qui furent impliqués dans le développement et la production de cette très rentable ligne de jouets, afin de mettre un peu de lumière sur des décennies de rivalité et d’amère lutte envers la paternité de la marque. TOY MASTERS inclut des entrevues avec plusieurs créatifs-clés derrière toutes les versions des figurines et autres incarnations des Maitres de l’Univers (télévision, film, théâtre, imprimé et même des apparitions ridicules dans des centres commerciaux!). Tout le monde y est, de l’inventif créateur du genre J. Michael Straczyski (BABYLON 5) à l’oscarisé maître des effets spéciaux Richard Edlund (STAR WARS), en passant par l’artiste conceptuel William Stout (CONAN THE BARBARIAN), le cofondateur de Filmation Lou Scheimer (génial!), le réalisateur de MASTERS OF THE UNIVERSE Gary Goddard et plusieurs autres. TOY MASTERS dévoile que la guerre pour l’univers pâlit en comparaison avec celle pour la reconnaissance créative.

— Tony Timpone

Sponsors
Sponsors