Billets

Celluloid Experiments 2012

Depuis 2006, Fantasia programme à chaque année une sélection de courts métrages expérimentaux des plus audacieux. Abandonnez-vous à nouveau à ce rêve fiévreux défiant les règles du temps, de la narration, du montage et de la logique. Nous avons regroupé pour vous une vingtaine de films singuliers formant un voyage au cœur de l’imagination. En première mondiale, nous sommes très fiers de présenter YARNANA de l’américaine Gina Vecchione, un WEST SIDE STORY moderne et urbain sur fond de tricots fluos. Deux autres Américaines s’imposent cette année : Joanna Priestley avec EYE LINER, un délicat dessin animé abstrait qui explore le visage humain et Emiliy Henricks avec MULTIPLY, une réflexion sur le mouvement, qui utilise un nombre limité d’images. SUDD (OUT OF ERASERS) est une coproduction entre la Suède et le Danemark réalisée par Erik Rosenlund, racontant l’effrayante histoire d’une épidémie infectieuse. De l’artiste français Emmanuel Bernardoux, ELEVEN relate en « stop motion » les derniers moments de Jésus Christ, de la Cène jusqu'à son élévation. Avec SINS OF THE FATHER, Deco Dawson résume le magistral thriller de Charles Laughton, THE NIGHT OF THE HUNTER (1955), en quatre minutes sur pellicule 16mm, à l’aide de miniatures figurines et de décors évocateurs. Briand Lonano crée un monde inquiétant avec TRANSMISSION.

Encore une fois, cette édition est largement dominée par des créateurs provenant du Québec et du Canada. Hothouse, le programme de résidence d’artistes émergents à l’ONF, nous propose SICK / MALADE de Candance Couse, qui s’impose comme un complément morbide à YARNANA. Pierre Hébert, président du jury Animation de Fantasia 2010, intrigue et captive avec RIVIÈRES AU TONNERRE. Des images pour les oreilles. Daniel Faubert nous invite dans un univers parallèle avec L'AXE, un film sur le destin. Éric McGuire nous présente, tout chaud sorti de son ordinateur, NOUS SOMMES L'HORIZON, qui propose une réflexion philosophique et contemplative sur la beauté de l'univers. Chaque printemps, les étudiants de l’École de Design de l’UQAM proposent la soirée Dérapage, un festival de micro-métrages non-narratifs durant moins de trois minutes. Issus de cette excellente cuvée, nous avons retenus pour vous RIEN de Ø, HIBERNATION de Johann Baron Lanteigne, WHAT WAS THAT de Marie-Ève Goulet Beaudoin, LE CORPS EN QUESTION de Fou Malade, LA QUATRIÈME DIMENSION de Nicolas Ménard et CARRÉ ROUGE de Raphaël Toulouse, en plus de trois courts du collectif TIND (This Is Not Design), soit 359.64, THE MAN WHO COUNTED TO INFINITY TWICE et TRAMES.

— Marc Lamothe

Sponsors
Sponsors