Billets

Au-Delà de l’Animation 2012 ("Outer Limits of Animation 2012")

Ce programme célèbre plusieurs des meilleures créations animées visionnés durant les derniers mois. Au menu, une vingtaine de courts métrages de partout livré en moins de 100 minutes. L’argentin Juan Pablo Zaramella démarre le programme avec humour et style en présentant EN LA OPERA. Beijing confirme encore une fois le talent incommensurable de Lei Lei avec le psychédélique MY… MY…. L’Angleterre nous envoie MOXIE de Stephen Irwin, une animation lugubre mettant en vedette un ours pyromane.

Les États-Unis s’imposent avec force cette année avec sept films. D’abord, le retour attendu et remarqué de Don Hertzfeldt avec IT'S SUCH A BEAUTIFUL DAY, dernier volet d’une trilogie composée de EVERYTHING WILL BE OK et I AM SO PROUD OF YOU ― ou comment allier des dessins animés composés de bonhommes allumettes à des questionnements existentiels. Bill Plympton, un autre habitué du festival, nous propose son projet collectif GUARD DOG GLOBAL JAM. Le roi de l’animation indépendante a invité une douzaine d’animateurs des quatre coins du globe pour refaire son classique GUARD DOG, chaque animateur reprenant à sa manière une courte séquence du film. Le résultat est un feu d’artifice de couleurs et de styles. Bill Plympton présente également le fruit d’un travail laborieux : la restauration colorisée de THE FLYING HOUSE (1921) de Winsor McCay. Cem Kurtulus et Jacob Nelson nous transportent dans un intrigant monde onirique avec THE HUNGRY BOY, en première mondiale. Faiyaz Jafri nous partage en première canadienne son hallucinant HELLO BAMBI, un regard nouveau sur les contes de fées. Miguel Jiron nous émerveille littéralement avec son hypnotique PAINT SHOWERS. Zealous Creative réussit à créer un univers fascinant avec THE MAKER.

Le Canada n’est pas en reste. Patrick Bouchard nous présente son dernier opus, BYDLO, une oeuvre inspirée d'une pièce musicale de Mussorgsky. François Mercier donne le japonisme jubilatoire avec SAMOURAI DRAGON. Felipe Castaneda offre un « stop motion » festif avec THE COLONEL'S GOLDEN FISH. Étienne Chartrand, gagnant du prix « n’importe quoi » lors du plus récent Festival Dérapage, s’amuse comme un petit fou avec l’amusant PAR DELÀ LE BIEN ET LE MAL. Kirill Fessenko partage avec nous un moment étrange et excentrique de l’histoire de l’art avec KHACHATURIAN MEETS DALI. PRAYER BEADS de Han Han Li est une œuvre vraiment puissante s’inspirant d’un été passé à Dun Huang, Lhassa et Katmandu. De Philip Piaget, URRACA nous plonge dans un monde magique. Hothouse (le programme de résidence d’artistes émergents au programme de l’ONF) nous propose A CLOUD'S DREAM / RÊVE D'UN NUAGE d’Andrew Hicks et BLACK GOLD / OR NOIR d’Aimée van Drimmelin.

— Marc Lamothe

Sponsors
Sponsors