Billets

Love Fiction ("Leobeu Pikseon")

Première Canadienne
GAGNANT: Meilleur scénario, Prix des arts de Baeksang 2012
Sélection officielle, Festival international du film de Shanghai 2012

Joo-wol souffre d’un incapacitant syndrome de la page blanche. Il n’a rien publié depuis des années et son second roman, « Femme Fatale », ne décolle pas. Il lui devient rapidement évident que l’amour pourrait être la cure à son manque d’inspiration. Lors d’une visite en Allemagne avec son éditeur, il rencontre la jeune et jolie Hee-jin. C’est le coup de foudre. Importatrice de films, diplômée en photographie et complètement fascinante, elle devient rapidement une obsession quotidienne pour Joo-wol – et sa principale source d’inspiration pour le roman-feuilleton qu’il a commencé à écrire pour la feuille de chou que son éditeur vient de lancer. Incroyablement doué avec les mots, Joo-wol ravit rapidement le cœur de Hee-jin et ainsi débute leur histoire d’amour, aussi tumultueuse et inventive soit-elle, dans laquelle poil d’aisselles et romans policiers ne sont que deux des nombreux éléments employés par le réalisateur et scénariste Jeon Kye-soo pour créer cette peu conventionnelle comédie romantique.

Tel un Woody Allen de Corée du Sud, LOVE FICTION suit un personnage à la personnalité contagieuse, quoique légèrement névrotique (le toujours excellent Ha Jung-woo, vu dans THE CHASER et TIME) dans sa quête du bonheur auprès de la mignonne Hee-jin (l’incroyablement talentueuse Kong Hyo-jin, de CRUSH AND BLUSH), rafraichissante de réalisme et loin du cliché de la « Manic Pixie Dream Girl ». Cynique, ludique et profondément hilarant, Jeon Kye-soo met en scène avec inventivité et, tout comme Allen, s’avère un maître de l’autodérision réflexive (dans sa narration), assemblant une comédie romantique grandement supérieure à la moyenne ― tout en offrant la multitude de sentiments déchirants qu’on réclame du genre. Si la dimension littéraire (prenant vie à l’écran à travers les fictions policières de Joo-wol, qui reflètent également ses tourments) se montre irrésistible, ce qui rend LOVE FICTION si unique et superbe demeure la chimie indéniable et inégalée entre nos deux protagonistes, transformant leur romance en quelque chose d’entièrement crédible et réaliste. Un film qui met en scène une relation amoureuse d’une manière naturelle et simplement imprévisible, à laquelle on peut s’identifier – bref, telle une excellente fiction.

LOVE FICTION est simplement la comédie romantique la plus chaleureuse, drôle et stimulante que vous verrez cette année, avec les performances ahurissantes de deux des plus grandes stars du cinéma du Corée du Sud interprétant un scénario impeccable. Mais plus important encore : vous voudrez y amener votre douce moitié. Croyez-nous sur parole.

— Ariel Esteban Cayer

Sponsors
Sponsors