Billets

Excision

Première Canadienne
En présence du réalisateur Richard Bates Jr. et des actrice AnnaLynne McCord

Sélection officielle, Festival du film de Sundance 2012
GAGNANT: Prix « Director’s Choice », Boston Underground Film Festival 2012

“HEATHERS if directed by David Cronenberg. A truly unique horror ride into the scariest of all places — the mind of a teenaged misfit” – Chris Bumbray, JO BLOW.COM

“A film in that same treasured outsider-girl vein as MAY and CARRIE, with the shock meter turned up to 11” – Kier-la Janisse, SPECTACULAR OPTICAL

Inhabituel. Inconfortable. Hystérique. Horrifique. Une douleur authentique traverse EXCISION, l’histoire de Pauline (AnnaLynne McCord), une maladroite, brillante et hyper-lucide adolescente, tangente excentrique, luttant avec la vie afin trouver sa place dans un monde morne transpirant de normalité. Comme elle préfère disséquer des chiens écrasés plutôt que s’amouracher, elle n’a jamais vraiment été capable de se faire accepter. Pauline rêve de devenir chirurgienne. En fait, son adoration pour tout ce qui est médical est limite fétichiste. Autant sur les bancs d’école qu’à la maison, l’existence de Pauline est des plus misérables, avec une mère dominatrice (Traci Lords!) et un timide père, tous deux trop égocentriques pour s’occuper d’elle. Il n’y a que sa sœurette de 12 ans qui la comprend, Grace (Ariel Winter) étant apparemment la seule personne de la famille qui soit bien ajustée émotionnellement. Hélas, cette dernière mourra de fibrose kystique si elle n’obtient pas rapidement une transplantation de poumon. Or, Pauline a un plan qui, en plus de sauver la vie de sa frangine, lui permettra finalement de gagner l’estime de ses parents, camarades et tous les autres.

Si John Hughes et David Cronenberg avaient conjointement réalisé leur version médicalement obsédée de WELCOME TO THE DOLLHOUSE mixé à MAY, c’est ce qu’ils auraient vraisemblablement enfanté. L’unique sensibilité d’EXCISION ― ce puissant film de jeune rebelle, qui est aussi marrant et choquant que touchant ― est initialement venu au monde en tant que l’ingénieux court métrage du même nom, dont plusieurs sont tombés amoureux de lors de sa présentation à Fantasia en 2009. Depuis, le court gagna près de 30 prix sur le circuit international des festivals. Le réalisateur-scénariste Richard Bates Jr. a en effet passé les dernières années à adapter son récit en un long métrage, qui se veut autant une refonte qu’une extension, produite à une bien plus grande échelle que sa version courte. Faite de moutons noirs et autres personnages des plus biscornus, sa surprenante distribution tout-étoile inclut John Waters, Marlee Matlin, Malcolm McDowell, Roger Bart et Ray Wise. En tête d’affiche, McCord (à mille lieues de son personnage de 90210) offre une remarquable et audacieuse performance, alors que Lords éblouira même les plus mauvaises langues, avec un rôle aussi profond que les nombreuses plaies saillantes de Pauline. Débordant d’œstrogène et de troublantes désillusions et découvertes adolescentes, EXCISION est un film horrible, poignant et insolite, aussi tragi-comique qu’horrifique, qui fera ultimement saigner votre cœur pourtant récemment cicatrisé chirurgicalement.

— Mitch Davis

Sponsors
Sponsors