Billets

Citadel

Première Canadienne
En présence du réalisateur/scénariste Ciaran Foy et du producteur Brian Coffey

GAGNANT: Prix « Midnighters Audience », South by Southwest 2012
GAGNANT: Prix Narcisse H.R. Giger du Meilleur film, Festival de film fantastique de Neuchâtel
GAGNANT: Méliès d'argent du Meilleur film fantastique européen, Festival de film fantastique de Neuchâtel
GAGNANT: Mention spéciale du jury Mad Movies, Festival de film fantastique de Neuchâtel
GAGNANT: Meilleur premier film irlandais, Galway Film Fleadh

“Skillfully taps into primal fears and urban paranoia… intensely suspenseful” – Joe Leydon, VARIETY

“A stellar debut and effective piece of horror filmmaking” – Renn Brown, CHUD.COM

Pris derrière la barrière d’un ascenseur immobilisé, Tommy (Aneurin Barnard, IRONCLAD), un jeune homme qui sera bientôt père, est témoin de l’attaque brutale de sa femme enceinte par un groupe d’enfants encapuchonnés — la laissant ensanglantée et dans un état végétatif lorsqu’il retire une seringue de son abdomen et appelle désespérément à l’aide. Recevant dans ses bras sa fille nouvelle-née quelques secondes après que les ambulanciers soient partis transporter son épouse à l’hôpital, le père émotionnellement anéanti devient terrifié à l’idée de sortir de sa nouvelle maison. Hanté par le souvenir de ses avortons d’attaquants et de la tour à appartements abandonnée surnommée la Citadelle, il devient un ermite instable, ne quittant plus la sécurité sécurisée de son logis que pour aller en thérapie. Alors que les proches de Tommy l’avertissent que sa paranoïa va éventuellement paralyser complètement son enfant et lui-même, il est abordé de façon inattendue par un prêtre au regard fou (James Cosmo, BRAVEHEART) qui le prévient qu’ « ils vont venir la chercher ». Dès lors, les peurs de Tommy se matérialisent et la meute hargneuse d’enfants sauvages qui lui ont volé sa femme est soudainement de retour, plus enragée que jamais — et, cette fois, elle veut lui prendre sa fille. Aujourd’hui, afin de se libérer et sauver son enfant, Tommy doit tenir bon, faire face à ses peurs et pénétrer de nouveau dans la sombre Citadelle où demeurent ses petits adversaires assoiffés de sang.

Le scénariste et réalisateur Ciarán Foy signe un premier long métrage stupéfiant avec ce thriller haletant et parfaitement accordé, qui transforme le paysage urbain austère de l’Irlande en un incessant cauchemar. Prenant place majoritairement dans la clarté aveuglante du jour, au son des arrangements de cordes du collectif musical tomandandy, CITADEL peut par ailleurs compter sur de puissantes performances permettant à cette épatante production de maintenir l’équilibre entre suspense bouillant et action explosive, sans jamais que l’un ne prenne le dessus sur l’autre. Autant un drame noir qu’un dynamique film d’horreur, cette importation de l’Île d'émeraude est ce que vous obtenez quand vous réduisez HE KNOWS YOU’RE ALONE et THE PEOPLE UNDER THE STAIRS en une purée ayant la consistance d’une Guinness et la versez sur THE RAID. Levez votre pinte tremblante et criez « Sláinte! » pour CITADEL — car dans un monde affamé pour du cinéma de genre férocement original, c’est exactement ce que vous désirez dans votre assiette.

— Ted Geoghegan

Sponsors
Sponsors