Propulsé par Divertissement

English

JURY LONGS MÉTRAGES

Président du jury

Jean-Claude Lord

RÉALISATEUR, SCÉNARISTE, MONTEUR, PRODUCTEUR

jc_lord

Son œuvre allie divertissement et réflexion dans le choix de ses sujets. C’est en partie ce qui fait de lui l’une des figures cinématographiques les plus connues du public québécois, qui l’honorait d’un premier succès commercial en 1972 pour son film LES COLOMBES. Il tourne ensuite BINGO (1974), qui sera le premier long métrage à s’inspirer de la crise d’Octobre, et lui vaudra également un succès retentissant. En 1976, il réalise PARLEZ-NOUS D’AMOUR (présenté durant Fantasia 2010) d’après un scénario de Michel Tremblay, une description acide du showbiz québécois, puis, en 1977, PANIQUE, un thriller traitant de la pollution industrielle. Il entretient aussi une carrière internationale avec notamment les films cultes, VISITING HOURS (1981) et MINDFIELD (1988) et a littéralement révolutionné la série télévisée québécoise avec notamment LANCE ET COMPTE, DIVA et Jasmine. On lui doit aussi LA GRENOUILLE ET LA BALEINE, un film de la série jeunesse Contes pour tous. Récemment, il lançait le livre PARFAITEMENT IMPARFAIT aux éditions Libre Expression.

Don Lobel

PRODUCTEUR, PROGRAMMATEUR

d_lobel

Don Lobel est un vétéran du milieu cinématographique canadien. L’un de ses premiers souvenirs d’enfance en est un où sa mère lui donne un pistolet jouet capable de projeter des extraits de films sur le mur de sa chambre. Après avoir obtenu son diplôme de McGill, Don a été projectionniste et recherchiste cinématographique et a lancé son premier festival de film. Il se rappelle avoir montré YELLOW SUBMARINE et avoir bu du whisky avec John Grierson. Il a enseigné le cinéma à Vanier pour plus longtemps qu’il voudrait l’admettre. En 1988 il a ouvert le cinéma Rialto avec la première de TALES FROM THE GIMLI HOSPITAL et a plus tard été propriétaire et programmeur du Cinéma du Parc (1999-2006). Don a aussi été programmeur au Festival de nouveau cinéma de Montréal (2002-2006) et le directeur de la programmation des films au festival Juste pour rire (2002-2004). Maintenant, il fait des films documentaires en tant que producteur associé pour NOLLYWOOD BABYLON, qui a eu sa première à Sundance en 2009, et comme producteur créatif de KIVALINA VS EXXON (2010), présentement en production.

Ian Lauzon

SCÉNARISTE ET RÉALISATEUR

i_lauzon

Ian Lauzon a étudié en littérature à l’Université de Montréal. Il a travaillé à l’écriture de courts et longs métrages, documentaires, pièces de théâtre et pièces radiophoniques. Il a remporté le Grand prix Paul-Gilson en 1995 à Bruxelles pour DESCENTE AUX ENCHÈRES et le Best Writing aux Festival Hot Docs à Toronto en 1999 pour le film CROIRE. Scénariste et réalisateur pour le cinéma (BOBBY, le documentaire CONFESSION DES MASQUES), Ian a signé l’adaptation québécoise de la série britannique THE OFFICE – LA JOB (2006) et a coscénarisé avec Émile Gaudreault la comédie DE PERE EN FLIC qui s’est avéré l’un des plus succès du cinéma québécois. Scénariste du drame biographique sur la vie du commandant Robert Piché, PICHE : ENTRE CIEL ET TERRE (Sylvain Archambault, juillet 2010), Ian a également écrit la comédie dramatique CABOTINS (Alain Desrochers, juillet 2010).

Pawa Up First

GROUPE QUÉBÉCOIS

pawaupfirst

De tous les qualificatifs possibles, cinématographique, est celui qui colle le mieux à la musique généralement instrumentale de cette formation singulière. Fortement stimulé par d’illustres compositeurs œuvrant sur des musiques de film (Ennio Morricone, Philip Glass, Angelo Badalamenti et Riyuichi Sakamoto) et influencé aussi par le hip-hop, le dub et le rock expérimental, Serge Nakauchi Pelletier, multi-instrumentiste et principal compositeur du groupe, réunit habilement tous ces éléments pour créer Pawa Up First. En 2004, le simple projet studio mute en une véritable formation lorsque Serge prend contact avec le bassiste Mathieu Pontbriand. Ensemble, ils entâment les démarches pour réaliser le premier album de Pawa Up First intitulé THE SCENARIO. Leur deuxième album, INTRODUCING NEW DETAILS, paraîtra en 2006 toujours chez Dare To Care Records. Le groupe complète son troisième album, THE OUTCOME, en 2009 soulignant un retour imminent à l’inspiration première du groupe : la musique de film.

Éric Tessier

RÉALISATEUR QUÉBÉCOIS

e_tessier

Il tourne son premier film Super-8 à l’âge de 13 ans. Au fil de sa carrière, sa passion pour le cinéma l’amènera à toucher à plusieurs genres. Il réalise d’abord des pubs et des courts métrages dont VIENS DEHORS! qui s’est mérité plusieurs prix dont le Grand Prix du Public au Festival Fantasia en 1999. En 2000, il tourne quatre épisodes de la télésérie DEUX FRÈRES et signe l’année suivante deux documentaires à grand budget sur l’histoire du Cirque du soleil. Avec SUR LE SEUIL (2003), il réalise son premier long métrage. L’année suivante, il signe VENDUS et réalise LE COEUR À L’OUVRAGE, un épisode de la télésérie La chambre no 13, écrit par Patrick Senécal. Depuis 2003, il a réalisé les téléséries 3 X RIEN et pour la CBC, RUMOURS et SOPHIE. En 2009 arrive sur les écrans son 3ème long métrage, 5150 RUE DES ORMES, qui s’est mérité en 2010 le Grand Prix du Public au Festival International du Film Fantastique de Gerardmer.

JURY PREMIÈRES ŒUVRES

Président du jury

Steven Severin

MUSICIEN, COMPOSITEUR

s_severin

En 1976, Steven Severin a fondé avec Siouxsie Sioux le groupe de musique punk audacieux et influent Siouxsie and the Banshees. Connu principalement en tant que bassiste et parolier, Severin a exploré différentes avenues musicales depuis la séparation de The Banshees et a travaillé avec certaines des figures clés de la contre-culture telles qu’Alan Moore, The Tiger Lillies, Andrew Liles & Jarboe ainsi que la troupe de danse canadienne Holy Body Tattoo. Sa spécialité étant la création de pièces musicales sombres et intenses, on compte beaucoup de compositions pour le cinéma (plusieurs pour des films muets) parmi ses œuvres récentes. Dans le cadre de sa première participation au Festival Fantasia, en plus de présider ce jury, il nous offrira une performance devant public d’une de ses compositions jouée en simultané avec la projection de l’œuvre avant-gardiste de Jean Cocteau LE SANG D’UN POÈTE (1930).

Susan Curran

DIRECTRICE DES ACQUISITIONS, ANCHOR BAY CANADA

s_curran

En ce qui concerne l’industrie du divertissement, Susan Curran la connait sous toutes ses coutures. Elle a débuté en tant qu’artiste après avoir obtenu son diplôme de l’Etobicoke School of the Arts, ce qui l’a par la suite poussée vers l’American Musical and Dramatic Academy. Puis, elle a supporté artistiquement Sharon, Lois et Bram (Elephant Records) au plus fort de leur succès, participant du même coup à une tournée nord-américaine. Durant les deux décennies suivantes, elle a obtenu plusieurs postes au sein de différentes compagnies – incluant Tower Records, BMG, Sony Wonder et Universal Music – ce qui l’a amenée à son poste de cadre de directrice du marketing et des acquisitions pour Anchor Bay Entertainment Canada, compagnie reconnue pour son support des films de genre. Même après ce long parcours, Susan est demeurée une fan et supporte les talents émergents; elle aime l’énergie et l’ingéniosité des artisans du cinéma indépendant.

Brad Miska

COFONDATEUR ET ÉDITEUR EN CHEF, BLOODY-DISGUSTING.COM

b_miska

Brad Miska est cofondateur et éditeur en chef de Bloody-Disgusting.com qui s’est classé au top mondial des sites web d’horreur selon Alexa. Étant un véritable fan d’horreur, Brad a lancé Bloody-Disgusting.com en 2001. Depuis, le site est devenu une communauté en ligne incontournable pour les fans du genre et a été l’un des sites choisis par Entertainment Weekly pour son « Best of the Web 2007. » On a souvent présenté le site lors d’« Attack of the Show » sur G4TV et Brad a participé à l’épisode de la série « Icons » réalisé par Eli Roth pour la même chaîne. Il a aussi été interviewé pour HIS NAME WAS JASON et 50 BEST HORROR FILMS YOU’VE NEVER SEEN. Brad est aussi producteur associé pour A HORRIBLE WAY TO DIE, réalisé par Adam Wingard et mettant en vedette A.J. Bowen, Amy Seimetz, et Joe Swanberg.

Tom Quinn

VICE-PRÉSIDENT SENIOR, MAGNOLIA PICTURES

t_quinn

Tom Quinn fait partie de l’équipe de Magnolia Pictures, où il est vice-président senior, depuis près de 7 ans. Il a entre autres créé Magnet Releasing, la filiale de Magnolia se spécialisant dans le cinéma de genre, la série Six Shooter, ainsi que le programme annuel Oscar Shorts. Il a acquis plus de 100 films, incluant : ONG BAK, MAN ON WIRE, PULSE, WORLD’S FASTEST INDIAN, THE PUSHER TRILOGY, THE HOST, LET THE RIGHT ONE IN, et WOMAN THOU ART LOOSED. Parmi ses acquisitions récentes on retrouve FREAKONOMICS, CENTURION, I AM LOVE, MONSTERS, FOOD INC., et il est aussi derrière la production d’OUTRAGE, COCAINE COWBOYS 2 et SPLINTER. Quinn est aussi programmateur de festivals de film qui a travaillé pour Atlanta, Woodstock et ActionFest, un nouveau festival en Caroline du Nord qu’il a contribué à lancer un peu plus tôt cette année et qui a eu un succès immédiat.

Basil Tsiokos

PRODUCTEUR, PROGRAMMATEUR DE FESTIVAL, JOURNALISTE, INDIEWIRE

b_lieberman

Basil Tsiokos est programmateur pour Sundance depuis 2005 et agit en tant que consultant pour des festivals de films et des réalisateurs, coordonnant les invités, fournissant des remarques sur des projets ainsi que des stratégies promotionnelles. Il a coproduit le documentaire THE CANAL STREET MADAM qui a eu sa première mondiale en compétition à SXSW. Entre 1996 et 2008, Basil a aussi été directeur exécutif et artistique de NewFest: The NY LGBT Film Festival et a fait partie de nombreux jurys pour Le Festival du film d’Atlanta, le Festival du film de l’Atlantique, la Berlinale, le Festival international du film de Cleveland, Full Frame, Outfest, SXSW et le Festival de films Starz Denver. On peut lire ses articles sur indieWIRE.com et on peut entrer en contact avec lui via Twitter (@1basil1 ) où il offre des conseils et de l’information aux cinéastes. Il a poursuivi ses études à l’université Stanford (BA) et à New York (MA).

JURY ANIMATION

Président du jury

Pierre Hébert

PRODUCTEUR, RÉALISATEUR, ACTEUR, SCÉNARISTE ET COMPOSITEUR

p_hebert

Pierre Hébert, récipiendaire en 2004 du prix du Québec Albert-Tessier pour le cinéma, est né à Montréal, le 19 janvier 1944. En 1962, il entreprend des études en anthropologie à l’Université de Montréal. Parallèlement, il poursuit une activité d’artiste visuel et de réalisateur indépendant de films d’animation. Ainsi, de 1964 à 1967, il fréquente l’Atelier libre de recherche graphique où il s’initie aux techniques de gravure. Mais l’événement déterminant est la rencontre avec Norman McLaren, en 1962, qui l’encourage à poursuivre ses expériences d’animation gravée directement sur pellicule, technique qui va rester l’axe central de son travail jusqu’en 1999. De 1965 à 1999, Pierre Hébert est à l’emploi de l’Office national du film du Canada. À la fin de 1999, il quitte l’ONF pour redevenir réalisateur et artiste indépendant. À partir de 1982, il prend part à de nombreux projets multidisciplinaires qui le conduisent à collaborer avec des musiciens des chorégraphes et des écrivains. En 1986, il invente une forme inusitée de spectacle (animation improvisée en gravant sur la pellicule en direct) qui le conduira à se produire dans de nombreux pays.

Élaine Dallaire

ANIMATRICE, JOURNALISTE ET PRODUCTRICE

e_dallaire

Originaire du Lac St-Jean, formée à l’université Concordia et à l’UQAM, Élène Dallaire travaille en cinéma d’animation depuis les années 80. Coloriste, animatrice, assistante à la réalisation, coordonnatrice ou directrice de production, elle acquiert, au fil des nombreux projets, une expérience variée qui la mène naturellement à la production de courts métrages d’animation. Ayant œuvré pour Ciné-Clic et pour l’Office national du film, Dallaire participe ensuite aux productions chez Vivatoon, Motion International, Vox Populi ou Carpediem. Avec Pierre Trudeau, son complice artistique, elle gère aussi la destinée d’une petite compagnie de production indépendante. En parallèle, elle participe à de nombreux festivals à travers le monde, donne des ateliers, siège sur des jurys et collabore à la revue de cinéma Séquences. En 2008, elle produit le film LES ANGES DÉCHETS (réalisé par Pierre Trudeau) qui a été projeté aux quatre coins du globe.

Marco de Blois

PROGRAMMATEUR-CONSERVATEUR DE L’ANIMATION À LA CINÉMATHÈQUE QUÉBÉCOISE

m_deblois

Né à Tracy (Québec) en 1964, Marco de Blois a étudié le cinéma à l’Université de Montréal. Depuis 1999, il œuvre à la Cinémathèque québécoise. Son travail consiste à enrichir les collections de films et d’artefacts et à promouvoir la connaissance de l’animation par l’organisation de rétrospectives, de programmes thématiques et d’expositions. Il signe la programmation du festival « Les Sommets du cinéma d’animation » qui se tient annuellement à la Cinémathèque. Rien de moins qu’un des événements incontournables pour tout amateur d’animation qui confirme la place privilégiée de Montréal sur la scène internationale de l’animation. Il est aussi membre du comité de rédaction de la revue de cinéma 24 images. Il a publié de nombreux articles sur le cinéma d’animation et le cinéma américain. Il a notamment collaboré au livre « Quand le cinéma d’animation rencontre le vivant », de Marcel Jean, appuyé de textes de Pierre Hébert. Il enseigne l’histoire du film d’animation à l’Université Concordia à Montréal.

Claude Robinson

RÉATEUR ET ILLUSTRATEUR

c_robinson

Claude Robinson a toujours dessiné. Son talent lui permet très jeune de trouver un emploi de graphiste dans une imprimerie. En 1972, à l’âge de 20 ans, il part vers l’Europe avec 90 dollars en poche. Il développe son métier de concepteur graphiste auprès d’entreprises européennes réputées. De retour à Montréal en 1975, il fonde Les Productions Nilem, ce qui l’amène à œuvrer dans les domaines de l’animation et de la publicité comme directeur artistique, concepteur, réalisateur ou responsable de la création. Réputé pour sa force créatrice et son coup de crayon, il crée des concepts qui vont marquer le monde de la publicité au Québec dont il devient une véritable vedette. Ses activités professionnelles dans le cadre de Nilem et de Virtuel Création, sa firme de graphisme, lui permettent de financer le développement d’un projet merveilleux : offrir aux enfants une œuvre enrichissante et éducative, soit LES AVENTURES DE ROBINSON CURIOSITE sur son île Curieuse. Tout le Québec connaît le reste de l’histoire (ROBINSON SUCROE de CINAR) qui s’est transformée en réelle saga juridique qui prouve que Robinson est non seulement un grand créateur, mais un fin limier et un grand homme de loi…

JURY COURTS MÉTRAGES INTERNATIONAUX

Président du jury

Maurice G. Dantec

AUTEUR

m_dantec

Né à Grenoble en 1959, Maurice Georges Dantec est attiré dès un très jeune âge aux littératures marginales américaines (roman noir, écrits psychédéliques, science-fiction). En 1993, il publie aux Éditions Gallimard « La sirène rouge » qui sera adapté au cinéma en 2002. Croisement entre polar et roman-feuilleton, ce premier ouvrage est recensé par la critique et devient un classique en moins de dix ans. Avec le roman-culte « Les racines du mal » publié en 1995, il s’impose comme le chef de file de l’école du néo-polar. Ce livre est suivi par un troisième opus de science-fiction, « Babylon Babies » (1999), que Mathieu Kassovitz adapte au grand écran en 2008. À ce jour, Maurice G. Dantec a vendu plus de deux millions de livres à travers le monde. Il habite Montréal depuis 1998, se définissant comme un écrivain nord-américain de langue française. « Métacortex », son dernier roman, a été publié chez Albin Michel cette année.

Jean-François Caissy

RÉALISATEUR

jf_caissy

Originaire du village de St-Omer au Québec, Jean-François Caissy complète ses études en photographie au Cégep de Matane (1998). Il participe ensuite à plusieurs expositions collectives qui l’amènent à présenter son travail dans différentes galeries et musées à travers le monde. Parallèlement à sa carrière de photographe, Caissy développe un intérêt marqué pour le cinéma. Il réalise un premier long métrage documentaire, LA SAISON DES AMOURS (2005), qui est chaleureusement accueilli par la critique. Il produit ensuite LA BELLE VISITE (2009), son deuxième long métrage documentaire, dans le cadre d’une résidence d’artiste aux Films de L’Autre. Le film est sélectionné au 60e Festival international du film de Berlin et reçoit la Mention spéciale du jury du meilleur espoir documentaire lors de la 28e édition des Rendez-vous du cinéma québécois. Jean-François Caissy vit et travaille à Montréal sur un nouveau projet documentaire et à l’écriture d’un long métrage de fiction.

Kurt Halfyard

CRITIQUE DE CINÉMA

k_halfard

Auteur de Toronto travaillant aussi en recherche scientifique (à moins que ce ne soit le contraire!), Kurt assiste depuis plus d’une décennie aux différents festivals de films canadiens et écrit à propos des films de genre (que ce soit des films d’art ou d’exploitation) pour Twitchfilm qui en est encore à ses débuts. De plus, il écrit et crée des podcasts pour Rowthree.com et a interviewé un important éventail de cinéastes, de Fabrice Du Welz à Guy Maddin, en passant par Bruce McDonald et Joe Dante. Ayant passé sa jeunesse dans un sous-sol à regarder des péplums durant les années 80, l’âge d’or de la vidéo a été une réelle éducation pour lui. Pour le meilleur ou pour le pire, tout ce qu’il a appris de la vie a été loué sur VHS ou Beta pour 1.99$!

Carolina Lucchesi Lavoie

SPÉCIALISTE DU COURT MÉTRAGE

c_l_lavoie

À son arrivée à Montréal, Carolina Lucchesi Lavoie fut immédiatement fascinée par le groupe Kino pour qui elle travailla en tant que coordonnatrice adjointe. Son amour du court métrage la poussa à entreprendre une maîtrise pendant laquelle elle se pencha sur le manque d’initiative d’archivage des courts métrages artisanaux tournés en numérique au Québec. Se passionnant pour la forme brève au cinéma, tant pour le cinéma dit des premiers temps que pour les productions plus contemporaines, elle travaille depuis 2006 au GRAFICS, Groupe de recherche sur l’avènement et la formation des institutions cinématographiques et scéniques, basé à l’Université de Montréal. Elle a également programmé deux projections de cinéma muet en musique à la Cinémathèque québécoise. Habituée du Festival Fantasia, elle a même fait un caméo dans le long métrage SANS DESSEIN qui fut présenté en première lors de l’édition 2009.

Jean-François Rauger

DIRECTEUR DE LA PROGRAMMATION DE LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

jf_rauger

Né le 4 juin 1959 à Strasbourg, Jean-François Rauger est chargé d’études au Centre National de la Cinématographie à la direction de l’exploitation de 1984 à 1988. Il entre à la Cinémathèque française en 1992 comme chargé de l’inventaire des films durant six mois avant d’être nommé directeur de la programmation. Rauger a écrit pour la Revue du cinéma Image et Son, Les Cahiers du cinéma et est collaborateur régulier du journal Le Monde depuis 1995. Il a été membre du comité de rédaction de La revue Cinéma (Editions Léo Scheer) jusqu’en 2007 et chargé de cours à l’université Paris III de 1989 à 1993. Il a participé au documentaire UN SIÈCLE DE PLAISIR consacré à l’histoire du cinéma érotique des origines à nos jours. Rauger a également publié de nombreux textes par ailleurs dans différentes revues et publications consacrées au cinéma, dont Simulacres, Panic, Mad Movies et Art Press

JURY COURT MÉTRAGE QUÉBÉCOIS

Jury President

Danielle Ouimet

ACTRICE, ANIMATRICE, CHANTEUSE ET AUTEURE

d_ouimet

Après avoir embrassé une carrière de mannequin et d’hôtesse à la télé, Danielle Ouimet est remarquée par Denis Héroux qui lui propose son premier rôle. Ainsi, elle se retrouve à jouer VALÉRIE, le premier film québécois qui battra tous les records d’assistance et qui bousculera les préjugés de l’époque. Ce film, ainsi que L’INITIATION, lui permettront de participer au Festival de Cannes deux années consécutives. S’en suivra une carrière cinématographique prolifique qui compte 14 films jusqu’à maintenant dont les majeurs LE ROUGE AUX LÈVRES avec Delphine Seyring et LES FILLES DU ROY d’Anne-Claire Poirier, réalisé pour l’ONF. Elle a joué dernièrement dans LES SIGNES VITAUX de Sophie Deraspe qui rafle des prix mondialement. Parallèlement, Mme Ouimet a eu une présence significative à la radio, au théâtre, comme chanteuse endisquée et maintenant comme auteure de HENRI, L’ITALIE ET MOI, et comme porte-parole de BEYOND BORDERS/AU-DELÀ DES FRONTIÈRES.

Izabel Grondin

RÉALISATRICE, SCÉNARISTE

i_groudin

Izabel Grondin a réalisé une quinzaine de courts métrages dont la plupart ont parcouru les circuits festivaliers internationaux en plus de récolter de nombreux prix. Elle continue de participer activement aux événements de la scène underground québécoise. Trois rétrospectives lui ont d’ailleurs été consacrées, notamment à la Cinémathèque québécoise et au Cinéma du Parc. Son plus récent film, FANTASME, a remporté le Prix spécial du Jury au festival Fantasia de 2009. Une compilation sélective de ses œuvres, FOLIES PASSAGÈRES, CONTES TRASH ET SOURNOIS, est disponible sur le marché depuis 2004. Sa filmographie compte entre autres BLOODY MARY (1994), PIÈGE À RATS (1995), RÜBEN IS NOT WELL (1996), THE PACT (1997), SANG REMORDS (1998), SANS DESSEIN (1999), CLICK HERE (2001), TERRORE (2001), ASPIRALUX (2002), LES DRUJES (2004), CAVIAR (2005) et FANTASME (2009).

Martin Henri

RÉALISATEUR, PRODUCTEUR

m_henri

Avec plus d’une centaine de publicités québécoises et canadiennes, dont la campagne télé de Fantasia 2009 et 2010, les campagnes Sloche depuis 2006; quelques 300 vidéoclips, tant pour des artistes locaux qu’internationaux de Sam Roberts à Malajube, Dumas et Bob Sinclar; des courts métrages présentés dans plusieurs festivals, des productions de sites web, et des captations de spectacles, Martin Henri est sans contredit l’un des producteurs les plus actifs au Québec. Il a étudié à Concordia en production cinématographique il y a 10 ans et a immédiatement été recruté par Nufilms comme producteur de clips. Il s’est ensuite tourné en 2006 vers la publicité télé et web pour le compte de Jetfilms. Et l’année dernière, il a fondé sa propre boîte de fiction, Voyous Films, où il a déjà produit 2 courts métrages dont un vient d’être présenté au Festival de Cannes cette année, et en a plusieurs autres en développement ainsi que des séries web, des longs métrages et de la télé. Ces années d’expérience ont su développer son sens critique et sa créativité et c’est avec un immense plaisir qu’il a accepté l’invitation à faire partie du jury courts métrages québécois au festival cette année.

JURY COURT MÉTRAGE QUÉBÉCOIS DIY

India Desjardins

AUTEURE, SCÉNARISTE

i_desjardins

India Desjardins est l’auteure du Journal d’Aurélie Laflamme, une série de romans qui connaît un grand succès auprès des adolescents. Le premier tome a par ailleurs récemment fait l’objet d’une adaptation cinématographique qu’elle a coscénarisé avec le réalisateur Christian Laurence. Journaliste et chroniqueuse dans le domaine culturel pendant dix ans, elle se consacre désormais entièrement à sa première passion: l’écriture de fiction.

Martin Dubreuil

MUSICIEN, ACTEUR, RÉALISATEUR, AUTEUR

m_dubreuil

Né à Montréal en 1972, il débute son apprentissage de la vie dans les ruelles de Rosemont où il apprend à se salir et à se faire mal, se bat régulièrement et joue à la tag BBQ. Quand il reste à la maison, il dessine, dessine, dessine, fait des photoromans et des explosifs en carton. Voué à un futur de bédéiste, il vend pourtant sa collection de « comics books » pour s’acheter une batterie, il lit des livres, écrit des textes de chansons et de la poésie et entame une passionnante histoire d’amour avec l’acting. Entouré de vieux complices, il forme, à l’aube de l’an 2000, le groupe de rock n’ roll Les Breastfeeders, pour lequel il est coparolier, devient un spectaculaire tambouriniste et voyage autour du monde. Il est le réalisateur du court métrage NOUS D’EUX (DIY) qui a connu un certain succès à Fantasia il y a plusieurs années déjà. On l’a vu entre autres dans 15 FÉVRIER 1839, LE ROUGE AU SOL, SUR LE SEUIL et LES 7 JOURS DU TALION.

Simon Laganière

RÉALISATEUR, MUSICIEN

s_laganiere

Originaire de Champlain au Québec, Simon Laganière est un jeune réalisateur-musicien. C’est à travers le faux documentaire et la fiction réaliste qu’il raconte des histoires souvent inspirées de faits vécus. En juillet 2006, son film Richard de Ville-Marie est élu meilleur film au festival du Documenteur de Rouyn-Noranda. Il gagne le Prix du Jury au concours le Court en Web avec ce même film. En 2007, son film Normand From The Top remporte le Prix Ex-Centris du meilleur espoir et est présenté dans une dizaine de festivals nationaux et internationaux. L’année dernière, Simon remportait le Prix du meilleur court métrage québécois à Fantasia avec le film LES OUTILS.

Jean-Pierre Normand

ILLUSTRATEUR

jp_normand

Jean-Pierre Normand est illustrateur se spécialisant dans la science-fiction et le fantastique depuis les 30 dernières années. Il a réalisé plus de 200 couvertures de livres et de magazines au Canada, aux États-Unis et en France. Ses illustrations ont remporté le prix Aurora à plusieurs reprises. Son travail a été sélectionné pour être publié dans Spectrum, The best in contemporary fantasy art, et se retrouve sur les couvertures de Asimov’s Science Fiction, Analog,On Spec, et Science Fiction Chronicle. L’un de ses principaux passe-temps est le cinéma de genre.

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.