Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

At World's End

Voir la bande-annonce

Visitez le site Internet

At World's End

(Ved verdens ende)
commanditaire: Pepsi

Première nord américaine

  • Danemark 2009
  • 100 min
  • 35mm
  • Danois (Sous-titres Anglais)
Hosted by director Tomas Villum Jensen

Genre

ComédieAction / Aventure

À l'affiche

Billets

Équipe de production

Réalisation: Tomas Villum Jensen
Scénario: Anders Thomas Jensen
Interprètes: Nikolaj Lie Kaas, Nikolaj Coster-Waldau, Birgitte Hjort Sørensen, Nicolas Bro, Steven Berkoff
Production: Tivi Magnusson, Christian Potalivo, Johanne Stryhn Hørby, Daniel Baur, Cathy Overett, Oliver Simon
Origine de la copie: Danish Film Institute

Marc-de-Foy

Description

En pleine jungle de la Sumatra, un documentariste britannique fait la découverte d’une espèce de fleur jusqu’à présent inconnue, ignore les avertissements des habitants de la région le suppliant de ne pas la toucher et meurt flingué par un « touriste » danois disjoncté s’appelant Severin Gertsen (Nikolaj Coster-Waldau). Gertsen se retrouve alors entre les mains de la police militaire indonésienne qui annonce son exécution. Cette nouvelle fait rapidement le tour de la planète. Arrive Adrian (Nikolaj Lie Kaas de ADAM’S APPLES), un psychologue envoyé par le Ministère danois des affaires étrangères pour évaluer l’état mental du criminel. S’il le déclare fou, il pourra le sauver de la condamnation à mort. Ça ne devrait pas être bien compliqué : Severin possède un passeport imprimé en 1906, mais affirme être né en 1880. Il attribue sa jeunesse et sa vitalité à la consommation de feuilles d’une plante rare qu’il appelle « Hedvig. » Adrian se rend alors à Jakarta avec Beate (Birgitte Hjort Sørensen), sa secrétaire, à ses côtés. Au moment de l’atterrissage, la situation s’est transformée en gigantesque bordel. L’irascible police est soudainement convaincue que Gertsen pourrait dire la vérité et s’avère prête à fendre autant de crânes qu’il faudra pour mettre la main sur Hedvig. Bientôt, tout le monde veut cette fleur et beaucoup trop de gens vont mourir lors de cette quête pour le prolongement de la vie!

Seul le Danemark pouvait donner naissance à ce type de film : une superproduction hybridant action et comédie qui perd les pédales et sombre dans un terrain aussi dingue que cette invraisemblable plante qui trône au cœur du chaos. Les Fantasiens sont familiers avec les comédies noires danoises comme ADAM’S APPLES, IN CHINA THEY EAT DOGS et OLD MEN IN NEW CARS. Ces films ont un point en commun, ils sont tous scénarisés et, dans plusieurs cas, réalisés par le grand Anders Thomas Jensen. AT WORLD’S END marque le retour du maître scandinave de la satire à l’incomparable écriture comique qui nous a fait tomber amoureux de lui. Le penchant de Jensen pour la tragicomédie est au cœur de l’œuvre, tout comme son amour pour l’absurde. Et derrière la caméra? Nul autre que le primé acteur et parfois réalisateur Tomas Villum Jensen (aucune parenté avec Anders!), que l’on a pu voir dans tous les films mentionnés plus haut. Les autres points forts incluent une magnifique photographie en décors naturels ainsi qu’un lot de performances de soutien délirantes de la part de toute la bande, allant de Nicolas Bro à Steven Berkoff. Wow!

—Mitch Davis (traduction Simon Laperrière)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.