Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

The Housemaid

Voir la bande-annonce

The Housemaid

(Hanyeo)
commanditaire: CinéAsie & Korean Film Council
  • Corée Du Sud 1960
  • 110 min
  • 35mm
  • Coréen (Sous-titres Anglais)
Restored 35mm print

Genre

DrameThriller / PolicierClassique

À l'affiche

Billets

Équipe de production

Réalisation: Kim Ki-young
Scénario: Kim Ki-young
Interprètes: Lee Eun-sim, Joo Jeung-nyeo, Kim Jin-kyu
Production: Kim Young-chul
Origine de la copie: World Cinema Foundation

Dans...

Cinéma Coréen   

Évènements Spéciaux:
Cinéma Coréen


Cinemabox

Description

Dong-sik est professeur de musique dans une usine de textile et sa femme travaille fort pour rembourser les dettes reliées à leur nouvelle maison. Lui aussi d’ailleurs, en donnant des leçons de piano privées. Un jour, Dong-sik reçoit une lettre d’amour d’une étudiante et décide de dénoncer ce comportement à sa superviseuse. Humiliée, la jeune femme quitte l’usine. Entre-temps, sa conjointe tombe malade et l’enseignant demande à une élève, Gyeong-hui, de lui recommander une domestique, ce qui emmène Myung-sook dans la maison. La nouvelle domestique est incroyablement mystérieuse, du jamais vu dans le cinéma coréen des années 60. Elle fume dans le placard, tue un rat à mains nues et conserve secrètement du poison à rats. Pendant que la femme de Dong-sik est sortie, Gyeong-hui lui fait des avances que le professeur refuse. Secrètement, la domestique espionne cette scène. Elle tente à son tour de séduire Dong-sik et y parvient. Trois mois plus tard, elle est enceinte. À partir de ce moment, un maelström de manipulation psychologique et de comportements autodestructeurs s’abat sur les habitants de la maison.

En mai dernier, au Festival de Cannes, le remake du film THE HOUSEMAID, réalisé par Im Sang-soo et mettant en vedette les acteurs coréens de renommée internationale Jeon Do-yeon et Lee Jeong-jae, a particulièrement retenu l’attention. L’œuvre originale en noir et blanc avait été créée en 1960 par Kim Ki-Young, acclamé comme l’un des plus grands cinéastes de l’histoire du cinéma coréen, qui périt dans un tragique incendie en 1998. « J’ai bâti le décor de la maison, » a dit Kim au sujet de son film, « je voyais cet environnement comme une version miniature du monde. J’ai fait tous les accessoires et le mobilier moi-même et j’ai travaillé fort sur l’éclairage. Les spectateurs ont vanté le superbe environnement et m’ont demandé quel en était le secret. Toutefois, je n’ai pas donné facilement la réponse. » La copie 35mm du film fut restaurée en 2008 par la Korean Film Archive, puis préservée par la World Cinema Foundation, un organisme fondé par Martin Scorsese. Ce dernier a déjà qualifié THE HOUSEMAID de « l’un des vrais classiques du cinéma coréen, » et a ajouté « Lorsque j’ai eu l’opportunité de voir le film, j’étais sidéré. Que ce film si intensément, même passionnément, claustrophobe soit connu que des passionnés du cinéma en occident constitue l’un des grands accidents de l’histoire cinématographique. » De son côté, l’illustre Jean-Michel Frodon des Cahiers du cinéma a dit : « Il apparaît que Luis Buñuel avait un frère coréen! »

—Mi-jeong Lee (traduction Nicolas Archambault)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.