Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Boys on the Run

Voir la bande-annonce

Visitez le site Internet

Boys on the Run

(Boizu on za ran)

Première canadienne

  • Japon 2010
  • 114 min
  • 35mm
  • Japonais (Sous-titres Anglais)
Official Selection, Udine Far East Film Festival 2010
Official Selection, New York Asian Film Festival 2010

Genre

DrameComédie

À l'affiche

Billets


“Miura... has his own sense of timing, delivering his punch lines and payoffs at odd moments and angles — and getting bigger laughs as a result” — Mark Schilling, JAPAN TIMES

Équipe de production

Réalisation: Daisuke Miura
Scénario: Daisuke Miura, from Kengo Hanazawa
Interprètes: Kazunobu Mineta, Mei Kurokawa, Ryuhei Matsuda, You
Production: Yasuhiro Masaoka, Takeshi Sawa, Hitoshi Endo
Origine de la copie: Pictures Dept.

Cinemabox

Description

Tanishi (Kazunobu Mineta), 29 ans, est vendeur de jouets en capsules. Timide, introverti et désadapté socialement, il passe son temps à fantasmer sur sa jolie collègue de travail et à visionner des films pornos. Sa maladresse a un impact fort négatif sur sa carrière et ses produits se font éclipser par ceux d’un concurrent exubérant. Persécuté et méprisé par les gens autour de lui, Tanashi voit cependant sa vie exécuter un virage à 180 degrés le jour où il se lie d’amitié avec son concurrent, un séduisant vendeur nommé Aoyama (Ryuhei Matsuda). À la grande surprise de Tanishi, Aoyama et lui partagent plusieurs opinions concernant certains irritants reliés à leur métier, mais il semble mieux équipé pour y faire face. Avec les encouragements de son nouvel ami, il effectue des pas de géant dans le développement de sa relation avec la femme de ses rêves. Toutefois, certaines complications liées à la meilleure copine de cette dernière, une prostituée au cœur d’or, surviendront. La situation se détériore considérablement au moment où il réalise qu’il se passe beaucoup de choses dans son dos et se retrouve confronté à la trahison et à l’humiliation. Là, on est sur le point de découvrir ce qui se produit lorsqu’un gentil nerd pète un câble.

BOYS ON THE RUN est une comédie grinçante basée sur une populaire série de mangas de Kengo Hanazawa, dont les sorties échelonnées sur quatre ans ont vendu plus de 600 000 exemplaires. L’univers créé par Hanazawa est fait sur mesures pour le réalisateur Daisuke Miura. Ses œuvres cinématographiques et théâtrales tournent toujours autour de thématiques sexuelles sordides où hommes et femmes évoluent dans des décors tels les « love hotels » et les clubs reliés à l’industrie du sexe. Son approche cinématographique directe dépourvue de non-sens ajoute un aspect quasi documentaire aux mésaventures du personnage singulier de BOYS ON THE RUN. Et c’est tout un personnage! Le scénario superbement bien ficelé et la performance irréprochable de Kazunobu Mineta unissent leurs forces pour créer ce qui pourrait être le plus grand « loser » de l’histoire du cinéma. Chaque fois qu’il semble avoir atteint le fond du baril, le niveau abyssal de l’autohumiliation qui forcerait n’importe quel être humain à se coucher en boule sous un tapis, il se creuse un nouveau sous-sol inédit de la honte inconfortable. Et il nous le fait visiter au passage, car on ne peut s’empêcher de ressentir les traumatismes émotionnels qu’il expérimente sous nos yeux ébahis. Après tout, nous sommes tous le con de quelqu’un d’autre.

—Robert Guillemette (traduction Nicolas Archambault)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.