Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Golden Slumber

Voir la bande-annonce

Visitez le site Internet

Golden Slumber

(Goruden suranba)

Première canadienne

  • Japon 2010
  • 139 min
  • 35mm
  • Japonais (Sous-titres Anglais)
Official Selection, Berlin International Film Festival 2010
Official Selection, Hong Kong International Film Festival 2010
Official Selection, Udine Far East Film Festival 2010
Official Selection, New York Asian Film Festival 2010

Genre

Thriller / Policier

À l'affiche

Billets


5 stars out of 5 – Mark Schilling, JAPAN TIMES

“Cerebral audiences will appreciate the plot twists with precisely planted clues along the way” – Maggie Lee, HOLLYWOOD REPORTER

Équipe de production

Réalisation: Yoshihiro Nakamura
Scénario: Yoshihiro Nakamura, Tamio Hayashi, from Kotaro Isaka
Interprètes: Masato Sakai, Yuko Takeuchi, Hidetaka Yoshioka, Teruyuki Kagawa
Production: Yasushi Utagawa, Hitoshi Endo, Hisashi Usui
Origine de la copie: CJ Entertainment

Calendar

Description

Au collège, Masaharu Aoyagi, livreur affable, naïf et nostalgique, faisait partie d’un cercle de bouffeurs de fast-food aimant spéculer sur l’assassinat de JFK. Aujourd’hui, il rencontre Morita, son ancien frère de cheeseburger. Aussitôt leur butin calorique absorbé, Aoyagi s’assoupit. À son réveil, Morita lui explique la situation. Surendetté, ce dernier s’est vu confier une mission qui assurerait une sécurité financière à sa famille. Il devait emmener Aoyagi dans son automobile préalablement stationnée sur le parcours où paradera le premier ministre japonais, puis lui administrer un sédatif afin qu’il roupille jusqu’à cet instant précis, instant où Morita lui annonce son nouveau statut : le Lee Harvey Oswald nippon. Sceptique au départ, Aoyagi constate le sérieux de la situation au moment où une détonation se fait entendre derrière eux. Immédiatement pris en chasse par les policiers, il file de justesse. Maintenant devenu paria, traqué de toutes parts, il devra judicieusement choisir ses alliés dans sa lutte pour survivre et rétablir la vérité, un combat inégal l’opposant à certains individus puissants capables de tirer plusieurs ficelles. Certaines alliances seront pour le moins inusitées…

Pour sa troisième visite de l’œuvre littéraire signée Kotaro Isaka, aussi auteur du bouquin duquel fut adapté l’excellent ACCURACY OF DEATH, Yoshihiro Nakamura livre un suspense passionnant que maître Hitchcock aurait certainement apprécié. GOLDEN SLUMBER mise davantage sur le développement des personnages que sur l’action à tout rompre. Certes les poursuites haletantes abondent et exaltent, mais il s’apparente bien plus à 20th CENTURY BOYS qu’à THE FUGITIVE de par sa structure proposant moult flashbacks, l’intégration d’événements historiques au récit et sa trame sonore rock’n’roll. Le titre du film se veut d’ailleurs un hommage à la pièce « Golden Slumbers » des Beatles, chanson qui occupe une place considérable dans le scénario. Les veinards qui auront vu FISH STORY, un autre incontournable de Fantasia 2010, reconnaîtront le style unique de Yoshihiro Nakamura et retrouveront avec entrain sa passion contagieuse pour la culture pop. Il possède cette rare habileté à mixer différentes ambiances, différents tons, tout en maintenant une fluidité à toute épreuve. Ainsi, on passe d’un moment ludique nous collant le sourire au visage à une séquence angoissante capable de modifier notre rythme cardiaque. On voit interagir des personnages réalistes auxquels on s’identifie immédiatement avec des personnalités bizarres sorties de nulle part (du genre tueur en série troublant, mais drôle, aux allures d’ado attardé). GOLDEN SLUMBER est un divertissement grand public original truffé de rebondissements qui respecte l’intelligence de son auditoire. En cette période de superproductions survitaminées, ça fait du bien de voir ça…

—Nicolas Archambault

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.