Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

The Message

Voir la bande-annonce

Visitez le site Internet

The Message

(Feng Sheng)

Première canadienne

  • Chine 2009
  • 120 min
  • 35mm
  • Mandarin (Sous-titres Anglais)
WINNER: Best Actress (Li Bingbing), Golden Horse Awards 2009
Closing Film, Pusan International Film Festival 2009
Official Selection, Udine Far East Film Festival 2010

Genre

Film HistoriqueDrameThriller / Policier

À l'affiche

Billets


“One of the best contemporary mainland films to date… a sophisticated, entertaining, well-crafted piece of cinematic art” — Winnie Yeung, HK ONLINE

Équipe de production

Réalisation: Chen Kuo-Fu & Gao Qunshu
Scénario: Chen Kuo-Fu, Zhang Jailu, from Jia Maii
Interprètes: Zhou Xun, Li Bingbing, Zhang Hanyu, Huang Xiaoming, Wang Zhiwen
Production: Chen Kuo-Fu, Wang Zhongjun, Wang Zhonglei
Origine de la copie: Huayi Brothers

Cinemabox

Description

Tout le monde possède des secrets, mais il y a des moments dans l’histoire où ces secrets peuvent s’avérer fatals. Au début des années quarante en Chine, durant l’occupation japonaise et le règne d’un gouvernement fantoche, une série d’assassinats choquants inquiètent les autorités. Un dénommé Phantom fournit à la résistance les renseignements nécessaires pour coordonner les tueries. Toutes les pistes pour retrouver Phantom mènent au département antiinsurrectionnel gouvernemental. Cinq membres du personnel — la cryptographe stricte, Li, son amie effrontée, Gu, la tronche, Jin, toujours malheureux, le flamboyant efféminé, Bai, et le militaire sévère et menaçant, Wu — sont emmenés au manoir Qiu, un édifice gothique inquiétant situé au bord de la mer. Derrière l’hospitalité superficielle de l’officier japonais, Takeda, et son commissaire subordonné chinois, Wang, les mécanismes de l’investigation se mettent en marche. Une taupe se cache parmi les cinq employés. Le colonel Takeda et ses hommes de main useront de ruses et appliqueront une surveillance minutieuse – sans mentionner la torture brutale à volonté — pour faire ressortir la vérité. C’est une opération qui sera terriblement exigeante pour les captifs ainsi que pour leurs geôliers.

Sorti peu de temps après THE FOUNDING OF A REPUBLIC, la palpitante superproduction d’époque THE MESSAGE égale cette pièce de résistance propagandiste pour ce qui est d’honorer le sentiment national chinois et les sacrifices de cette nation (tous deux soulignent le 60e anniversaire de la RPC). Bien qu’il soit moins ambitieux que son prédécesseur en ce qui a trait à l’envergure du récit, il le surpasse aisément en termes de puissance visuelle et de capacité à raconter une histoire solide comme le roc, mais en plus, il entretient une judicieuse ambigüité. Baigné dans une atmosphère savoureusement sombre et opulente et porté par une direction photo qui rôde tel un prédateur puis bondit dans l’action, THE MESSAGE est un agréable pastiche du cinéma classique de l’époque (les films d’espionnage langoureux, les polars déroutants et, une fois les pièces de ce sinistre jeu d’échec mis en place, le film d’épouvante lugubre impliquant une vieille maison). Le cœur du drame est une charade élaborée dans laquelle le moindre mot ou geste peut s’avérer mortel, et, dans cet esprit, les extraordinaires acteurs lauréats de nombreux prix jouent leur rôle avec soin. Sophistiqué et élégant, tout en restant saisissant et pétillant d’une énergie inattendue, ce n’est guère surprenant que THE MESSAGE ait touché la fibre sensible d’un si grand nombre de cinéphiles.

—Rupert Bottenberg (traduction Karen Aye)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.