Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Parlez-nous d'amour

Voir la bande-annonce

Parlez-nous d'amour


commanditaire: Telefilm Canada & Cinématèque Québécoise
  • Québec 1976
  • 127 min
  • 35mm
  • Français

Genre

DrameComédieClassique

À l'affiche

Billets


« Jean-Claude Lord partage ce même désir d’aller voir au-delà des apparences et d’illustrer la « conscience » des tenants du pouvoir dans le monde politique et dans celui des médias. » — Yves Lever, HISTOIRE GÉNÉRALE DU CINÉMA DU QUÉBEC

Équipe de production

Réalisation: Jean-Claude Lord
Scénario: Michel Tremblay, Jean-Claude Lord
Interprètes: Jacques Boulanger, Monique Mercure, Claude Michaud, Benoît Girard, Anne Létourneau
Production: Pierre David
Origine de la copie: Cinémathèque québécoise

Push

Description

Animateur vedette d’une émission de variétés monstrueusement populaire et chanteur de charme, Jean-Claude (Jacques Boulanger, qui partageait plusieurs similitudes professionnelles avec son personnage), alias Jeannot, est l’idole des madames et des jeunes chanteuses qui se produisent à son émission. Et il en profite. Il surfe sur sa notoriété pour représenter à gros prix des produits minables et s’envoie en l’air avec tout ce qui bouge. Sa femme (Monique Mercure) ferme les yeux sur ses incartades, son agent (Claude Michaud) lui déniche de lucratifs contrats et les bonzes de l’industrie mangent dans sa main, car Jeannot est un produit de consommation payant. Cependant, tout n’est pas aussi rose que le décor kitsch de son émission trash. Jeannot déteste son travail, méprise son public et hait les décideurs de l’industrie du spectacle. Si Jeannot possède une morale déficiente, plusieurs de ses pairs, eux, n’en ont pas du tout. À force de voir des chanteuses-adolescentes assouvir à contrecœur les bas instincts de vieux vicieux, de vivre les magouilles de coulisses à l’interne et de constater à quel point on traite le public comme du bétail, Jeannot craque.

Pamphlet vitriolique sur le milieu artistique québécois des années 70 et coup de pied à la fourche du politiquement correct, PARLEZ-NOUS D'AMOUR, sorti en 1976, fait office de véritable règlement de compte cinématographique. Écœurés par leur milieu, deux artistes établis ont courageusement décidé de dévoiler certaines bassesses qui polluaient les coulisses de notre show-business. Le réalisateur et scénariste Jean-Claude Lord (PANIQUE, LES COLOMBES), pionnier du cinéma de genre québécois, ainsi que l’écrivain et dramaturge Michel Tremblay, à qui l’on doit plusieurs classiques tels « Les Belles-Sœurs » ou encore « C’t’à ton tour, Laura Cadieux », unirent leurs forces pour créer l’une des œuvres les plus diaboliquement hilarantes et controversées produites au Québec. Les dialogues extraordinaires de PARLEZ-NOUS D'AMOUR, issus de la plume unique de Tremblay, n’ont rien à envier aux classiques ELVIS GRATTON et SLAP SHOT (doublé en français évidemment) en matière de répliques cultes. Mais à chaque fou rire provoqué par les innombrables situations surréalistes dépeintes dans ce long métrage, la phrase « Ce film est inspiré d’évènements réels, ce n’est pas une histoire dûe [sic] à l’imagination débordante d’un auteur », insérée en introduction, revient nous hanter et puis frappe là où ça fait mal. L’union naturelle entre PARLEZ-NOUS D'AMOUR et Fantasia se matérialisera enfin! Vous ne voulez pas manquer ça!

—Nicolas Archambault

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.