Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Castaway on the Moon

Voir la bande-annonce

Castaway on the Moon

(Kim Ssi Pyo Ryu Gi )
commanditaire: CinéAsie & Korean Film Council

Première montréalaise

  • Corée Du Sud 2009
  • 116 min
  • 35mm
  • Coréen (Sous-titres Anglais)
WINNER: Audience Award, Udine Far East Film Festival 2010
WINNER: NETPAC Award, Hawaii International Film Festival 2009
Official Selection, Toronto International Film Festival 2009
Official Selection, Pusan International Film Festival 2009

Genre

DrameComédie

À l'affiche

Billets


"A smart idea... morphs into much, much more, and in touching, unexpected ways" — Derek Elley, VARIETY

"Definitely a hidden gem" — Irene Angelopoulos, TWITCH

Équipe de production

Réalisation: Lee Hae-jun
Scénario: Lee Hae-jun
Interprètes: Jung Jae-young, Jung Rye-won, Yang Mi-kyung
Production: Kim Moo-ryoung
Origine de la copie: CJ Entertainment

Dans...

Cinéma Coréen   

Évènements Spéciaux:
Cinéma Coréen


Push

Description

Kim Seong-geun (Jung Jae-young) est perché sur l’un des ponts qui traversent le fleuve Han. Ses dettes sont astronomiques, il a perdu son emploi et sa femme l’a froidement quitté. Plus de raison d’hésiter. Kim saute. Il se réveille sur une île déserte en plein milieu de Séoul. Son portable ne fonctionne plus, les usagers des bateaux taxis qui l’aperçoivent ne prennent pas son désarroi au sérieux et la seule façon de rejoindre la ville implique une odorante baignade dans les eaux polluées du fleuve. Mais Kim ne sait pas nager. Prisonnier de cet environnement surréaliste, où la végétation quasi sauvage parsemée de déchets est surplombée par les innombrables tours d’habitation, il devra apprendre à vivre sans toutes les commodités que la ville lui a toujours fournies. Cependant, une jeune femme (Jung Rye-won) l’observe. Barricadée dans sa chambre depuis des années, elle est ce qu’on appelle une « hikikomori. » Terrorisée par le regard des autres, elle vit à travers l’identité qu’elle s’est créée sur le web. Fascinée par cet extra-terrestre naufragé sur une île au cœur de la ville, elle tentera d’entrer en communication avec lui.

Après avoir coréalisé LIKE A VIRGIN et cosigné quelques scénarios, dont ARAHAN de Ryoo Seung-wan, Lee Hae-jun a décidé de voler de ses propres ailes. Le résultat est fracassant! CASTAWAY ON THE MOON établit un équilibre parfait entre comédie et drame, entre divertissement grand public et film d’auteur rempli de poésie et de sensibilité. Il pose un regard dur sur la société coréenne et sur l’aliénation urbaine propre à toutes les métropoles, mais maintient un ton humoristique et profondément humaniste. Lee utilise le paysage urbain, en particulier l’édifice 63 sur lequel on peut lire « Aime ta vie, aime tes rêves », pour faire de Séoul un personnage à part entière. La finesse de son écriture est inouïe et plusieurs scènes relèvent du tour de force. Et il sait s’entourer. Outre la superbe direction photo et la musique parfaitement adaptée au film, les comédiens contribuent à crédibiliser cette prémisse des plus singulières et à rendre ces protagonistes marginaux infiniment attachants. Jung Jae-young déploie le même sens comique qui avait fait de GOING BY THE BOOK un succès fulgurant à Fantasia 2008, tout en ajoutant une profondeur étonnante à son personnage. CASTAWAY ON THE MOON est une critique sociale ironique, drôle et touchante qui donne envie de mordre dans la vie… et dans un succulent bol de nouilles aux fèves noires!

—Nicolas Archambault

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.