Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Oblivion Island: Haruka and the Magic Mirror

Voir la bande-annonce

Visitez le site Internet

Oblivion Island: Haruka and the Magic Mirror

(Hottarake no Shima: Haruka no Maho no Kagami)
commanditaire: Ubisoft

Première canadienne

  • Japon 2009
  • 99 min
  • HD
  • Japonais (Sous-titres Anglais)
WINNER: Nippon Cinema Award, Nippon Connection 2010
Official Selection, Imagine: Amsterdam Fantastic Film Festival 2010
Official Selection, New York International Children's Film Festival 2010

Genre

FamilleAnimation

À l'affiche

Billets

Équipe de production

Réalisation: Shinsuke Sato
Scénario: Shinsuke Sato, Hirotaka Adachi
Interprètes: Haruka Ayase, Naho Toda, Mitsuki Tanimura
Production: Chihiro Kameyama, Mitsuhisa Ishikawa
Origine de la copie: Production I.G

Calendar

Description

Haruka est une adorable adolescente de seize ans plutôt esseulée. Sa mère est décédée quelques années auparavant, son père est un « workaholic » ne laissant guère transparaître ses émotions et Haruka, évidemment, est fille unique. Un jour, elle se souvient brusquement d’un joli petit miroir offert jadis par sa maman, mais elle n’arrive pas à le retrouver. Puis, Haruka se rappelle autre chose : une espèce de croyance d’antan rattachée aux objets égarés! Sa mère lui racontait que pour retrouver un objet de valeur perdu par mégarde, il suffisait d’aller déposer un œuf sur l’autel le plus proche. « Les renards, répétait sa mère, recueillent cette offrande et ils te rapportent ce que tu tenais à récupérer en échange. Mais il faut aussi savoir que dans presque tous les cas, ce sont eux qui volent ces objets précieux au départ… » Juste un petit conte de fées sans prétention? Peut-être. Et pourtant, peu après, Haruka entrevoit une créature portant un masque de renard, les bras chargés d’objets divers. Elle décide immédiatement de suivre cette chose masquée, ce qui la mène jusqu’à un portail secret conduisant tout droit au royaume des êtres-renards : Oblivion Island. Haruka se lie tout de suite d’amitié avec l’être-renard appelé Teo. Ensemble, ils séjournent à Oblivion Island où sont entassées des myriades d’objets, mais aussi chaque porte-bonheur disparu depuis le commencement des temps. Haruka est persuadée de pouvoir remettre la main sur le miroir de sa mère. Hélas, le maître d’Oblivion Island, le Baron, est très contrarié par la présence d’une jeune intruse humaine…

Les souvenirs font partie intégrante de ce que nous sommes. Voilà la morale de ce film d’animation fantastiquement impressionnant. OBLIVION ISLAND: HARUKA AND THE MAGIC MIRROR est le premier long métrage d’animation informatisée de chez Production I.G – ceux qui nous ont déjà offert PATLABOR, GHOST IN THE SHELL, BATMAN: GOTHAM KNIGHT, le segment animé de KILL BILL mettant en vedette O-Ren Ishii et tellement plus! Pixar et leurs semblables n’ont qu’à bien se tenir parce que l’un des studios les plus innovateurs du Japon vient maintenant jouer sur le terrain de l’animation pour toute la famille! Vous pensiez que les panoramas urbains étaient mirobolants dans TEKKON KINKREET? Attendez de voir ceux qui vous accueilleront dans OBLIVION ISLAND! Nul ne pourrait admirer en un seul visionnement l’ensemble des trouvailles de cet univers féérique. Procurez-vous vos billets sans tarder, et rangez-les soigneusement dans un endroit sûr où les renards n’ont aucune chance de vous les subtiliser!

—Rupert Bottenberg (traduction David Pellerin)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.