Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Merentau

Voir la bande-annonce

Visitez le site Internet

Merentau

Première canadienne

  • Indonésie 2009
  • 112 min
  • 35mm
  • Indonésien (Sous-titres Anglais)
WINNER: Best Film, Action Fest 2010
Official selection, Fantastic Fest 2009

Genre

Arts MartiauxAction / Aventure

À l'affiche

Billets


"Not only Uwais's physical skills are remarkable but he's also a very capable and charismatic actor" – Guillem Rosset, TWITCH

"... that final fight scene is one of the best I’ve seen" – Cole Abaius, FILM SCHOOL REJECTS

Équipe de production

Réalisation: Gareth Huw Evans
Scénario: Gareth Huw Evans
Interprètes: Iko Uwais, Yayan Ruhian, Jessica Sisca
Production: Ario Sagantoro
Origine de la copie: PT Merantau Films

Indie

Description

Yuda, un garçon affable vivant selon les codes de la culture Minangkabau de Sumatra, laisse de côté sa famille et son patelin pour braver la tradition vieille de plusieurs siècles qu’est le « Merantau », un rite de passage dictant que chaque jeune homme doit faire valoir sa virilité en voyageant à l’étranger pour affronter des méfaits afin de renforcer son caractère. Lors de son arrivée à Jakarta, Yuda est découragé en constatant que le logis où il comptait habiter est en miettes et réalise qu’il devra se débrouiller par lui-même dans cet endroit inconnu. Les problèmes s’enchainent rapidement après sa rencontre avec Adit, un voleur juvénile, et sa sœur Astri. La jeune femme se faisant abuser par son employeur nommé Johni, Yuda en devient le protecteur. Le trio ainsi formé doit prendre la fuite lorsqu’il est révélé que Johni avait des plans pour Astri : la vendre à des trafiquants européens d’esclaves sexuelles. Le talent remarquable de Yuda en matière d’arts martiaux indonésiens demeure le seul obstacle séparant la jeune femme et son frère d’une mort certaine.

Il s’est écoulé plus de 15 ans depuis qu’un film d’arts martiaux fut conçu en Indonésie, alors il est bien certain que les attentes pour MERANTAU sont hautes. Le résultat nous arrive enfin et MERANTAU comble parfaitement les espérances. Iko Uwais (Yuda) démontre qu’il est un acteur de talent, alors que le scénario simple, mais efficace cumule vers une conclusion spectaculaire. Quand l’action se met en branle, on se voit projeté dans une chaîne de montagnes russes où chaque nouveau combat se révèle plus spectaculaire que le précédent. On découvre l’ancien et impressionnant art du « silat harimau » (style « tiger fighting »), une variation des techniques de combat de l’Asie du Sud-Est spécifique du Minangkabau. Voilà une première cinématographique qui pousse à affirmer que les cascadeurs ont indéniablement mérité leur chèque. Depuis les premières œuvres de Jackie Chan, rares sont les films où l’on peut remarquer autant de véritables blessures pendant les scènes d’action. Les têtes et les membres exécutent d’impardonnables et brutales rencontres avec des tables, des tuyaux en métal et des brouettes, alors que les gens impliqués donnent une nouvelle signification à l’expression : souffrir pour son art! En passant, Todd Brown, membre de l’équipe Fantasia (et aussi de twitchfilm.net), a servi de producteur associé et de comonteur pour la version internationale de MERANTAU.

—Robert Guillemette (traduction Patrick Lambert)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.