Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

The Devils

Voir la bande-annonce

The Devils

  • Royaume-Uni 1971
  • 111 min
  • HD
  • Anglais
Hosted by writer/director Ken Russell, who will be presented with a lifetime achievement award

WINNER: Best Director, Venice International Film Festival 1971

Genre

HorreurThriller / PolicierClassique

À l'affiche

Billets


"A masterpiece of horror... Russell sweeps us up into a vortex of frenzy" — Marc Bridle, SEEN AND HEARD

"An explosive film... absolutely brilliant" — ABC TV

"One of the most powerful and original British films of its era, whose many excesses are nonetheless fully justified by the context" — Michael Brooke, BRITISH FILM INSTITUTE

Équipe de production

Réalisation: Ken Russell
Scénario: Ken Russell
Interprètes: Oliver Reed, Vanessa Redgrave, Michael Gothard, Dudley Sutton, Gemma Jones
Production: Roy Baird, Ken Russell, Robert H. Solo
Origine de la copie: Criterion Pictures/Warner

Dans...

Un prix de carrière honorifique pour Ken Russell   

Évènements Spéciaux:
Un prix de carrière honorifique pour Ken Russell

Dans...

Entre la mort et le diable   

Évènements Spéciaux:
Entre la mort et le diable


Indie

Description

Le début des années 70 a donné naissance à certains des films les plus provocateurs à avoir été créés. A CLOCKWORK ORANGE. STRAW DOGS. EL TOPO. SALO. THE EXORCIST. Au sommet de cette montagne se trouve THE DEVILS, l’un des plus grands films d’horreur de tous les temps. Encore aujourd’hui, il s’avère si controversé qu’il n’est sorti nulle part en DVD. Pourtant, il s’agit d’une production avec vedettes mise en scène par un cinéaste respecté, Ken Russell. Pas le genre d’oeuvre que l’on relègue aux oubliettes. THE DEVILS est différent. Il était et demeure un film dangereux. L’un des plus radicaux à avoir été réalisé. Et il terrifie comme peu sont capables de le faire.

THE DEVILS se déroule dans la France du XVIIe siècle, en pleine période de chasse aux sorcières, alors que la population se meurt de la peste et que les superstitions ont mainmise sur les communautés terrifiées. Il s’agit d’une histoire de corruption, non pas celle de l’âme, mais celle des institutions ayant comme mission de la sauver. Un film sur la terreur provoquée par une église opportuniste exploitant de façon éhontée la foi de ses fidèles. Sans trop en dévoiler, signalons qu’Oliver Reed donne l’une de ses performances les plus percutantes dans le rôle d’un prêtre libre-penseur avec un penchant pour le libertinage. Son personnage est confronté au véritable mal lorsque l’Église, pour des raisons politiques, l’accuse de sorcellerie en le tenant responsable des nombreuses possessions diaboliques prenant d’assaut un couvent de sœurs. THE DEVILS donne également la vedette à Vanessa Redgrave dans le rôle d’une sœur bossue dérangée et à Michael Gothard en exorciste maniaque. Avec l’incroyable direction artistique de Derek Jarman et la trame sonore surnaturelle de Peter Maxwell Davies, le film entrecroise l’horreur avec un absurde déstabilisant et un humour noir quasi pythonesque. Il s’agit d’une oeuvre essentiellement parfaite avec une mise en scène flamboyante, une écriture venimeuse et les performances intenses et captivantes d’une distribution inoubliable. Son créateur, le génie fou derrière TOMMY, ALTERED STATES et CRIMES OF PASSION, anéantit ici tous les tabous avec ses représentations de la violence, du blasphème et du sexe. Le film a été censuré ou banni dans la totalité des pays où il a été présenté. Il est toujours déconcertant en 2010, n’a rien perdu de sa pertinence et sa critique demeure terrifiante dans les tendus climats politiques et religieux actuels. Hallucinatoire. Pervers. Apocalyptique. Féroce et diaboliquement divertissant, THE DEVILS est l’un des films les plus subversifs et originaux que vous aurez la chance de croiser.

—Mitch Davis (traduction Simon Laperrière)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.