Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Eve's Necklace

Voir la bande-annonce

Visitez le site Internet

Eve's Necklace

Première internationale

  • ÉTATS-UNIS 2009
  • 80 min
  • HD
  • Anglais
Hosted by writer/director Daniel Erickson

Official Selection, Seattle's True Independent Film Festival 2009

Genre

Thriller / PolicierAnimation

À l'affiche

Billets


“A killer bizarre mannequin film noir... One of the strangest movies you'll ever have the likelihood of ever seeing” — Harry Knowles, AIN’T IT COOL

“Hitchcock... would be pleased” — Marc Savlov, AUSTIN CHRONICLE

Équipe de production

Réalisation: Daniel Erickson
Scénario: Daniel Erickson
Interprètes: Veronica Erickson, John Hawkes, Kevin Simon, Johnny Coleman Walker, Cyndi Williams
Production: Daniel Erickson
Origine de la copie: Erickson Films

Première partie...

Seed   

Seed

première canadienne
République Tchèque/ États-Unis
2009 | 12 min

Push

Description

Connaissez-vous réellement votre femme? Pour William (John Hawkes de la série LOST), la question ne se pose pas. À ses yeux, la belle Eva est la conjointe idéale : aimante, soucieuse et attendrissante. Enceinte de quelques semaines, elle promet déjà d’être une excellente mère. Habitant une petite maison dans un quartier tranquille, le couple se prépare à l’arrivée de l’enfant avec, comme seul obstacle à surmonter, des dettes particulièrement salées. Jusqu’à ce que surgisse Ramon, un homme dangereux capable de tuer de sang-froid quiconque ayant la malchance de croiser son chemin. Il connaît très bien Eva et la recherche depuis déjà trop longtemps. L’épouse de William a caché à son mari ses lourds antécédents d’actrice de pornographie clandestine, un passé accablant dont Ramon fait intégralement partie. Avant que la vérité ne sorte, Eva devra tout essayer pour échapper à son pourfendeur, mais elle se rendra rapidement compte qu’il est déjà trop tard. Personne ne peut arrêter la rage meurtrière de Ramon, pas même William.

Et maintenant, pour quelque chose de complètement différent, voici EVE’S NECKLACE, second film de l’Américain Daniel Erickson! De tous les films d’animation présentés à Fantasia cette année, voici haut la main le plus audacieux et le plus surprenant. Bien que son récit suive une prémisse classique tirée du film noir, cette production indépendante stupéfie par le défi cinglé que le réalisateur s’est donné : mettre en scène un thriller psychologique haletant avec une distribution composée uniquement de mannequins. Toute comparaison avec THE FUCCON FAMILY, aussi évidente qu’elle puisse sembler, s’arrête ici. Au lieu de baigner dans l’absurde, EVE’S NECKLACE se veut réaliste, ce qui fait de son visionnement une expérience déstabilisante à cause du paradoxe impliqué. Jamais le concept de « l’inquiétante étrangeté » de l’ami Freud n’aura été porté sur grand écran avec autant d’efficacité. En effet, si l’on se laisse emporter par ce récit familier se déroulant dans une banale banlieue, on est constamment troublé par la présence de ces poupées animées au visage inexpressif qui mangent, pleurent et baisent. On se reconnaît malgré soi en elles, à un point tel que l’on s’y attache tranquillement. Il fallait de la bravoure et beaucoup de folie pour parvenir à mener pareil projet à bout, ce que Daniel Erickson a réussi haut la main. Iconoclaste, voire anarchiste, EVE’S NECKLACE prouve que, en cette ère où le numérique règne en maître sur nos écrans, l’animation traditionnelle est toujours inventive et n’a pas fini de nous surprendre.

—Simon Laperrière

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.