Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Air Doll

Voir la bande-annonce

Visitez le site Internet

Air Doll

(Kuki ningyo)
commanditaire: SuperClub Vidéotron

Première montréalaise

  • Japon 2009
  • 116 min
  • 35mm
  • Japonais (Sous-titres Anglais)
Official Selection, Un certain regard, Cannes Film Festival 2009
Official Selection, Toronto International Film Festival 2009
Official Selection, Prague International Film Festival 2009

Genre

Science Fiction / FantastiqueRomantiqueDrame

À l'affiche

Billets


"Offbeat beauty Bae is perfectly cast... holding the screen in a tour de force of ingenuous wonderment" — Derek Elley, VARIETY

"A great achievement" — Tom Mes, MIDNIGHT EYE

"Kore-eda is at the top of his game... this may be my favorite movie of the year so far" — Teresa Nieman, TWITCH

Équipe de production

Réalisation: Hirokazu Kore-eda
Scénario: Hirokazu Kore-eda, from Yoshiie Gouda
Interprètes: Bae Du-na, Arata, Itsuji Itao, Joe Odagiri, Masaya Takahashi
Production: Toshiro Uratani, Hirokazu Kore-eda
Origine de la copie: Fortissimo Films

Dans...

Camera Lucida   

Évènements Spéciaux:
Camera Lucida


Marc-de-Foy

Description

Chaque soir, Hideo quitte le restaurant où il travaille pour retrouver sa résidence où cohabite le seul remède à l’ennui du quotidien. Elle se nomme Nozomi. D’une beauté renversante, elle s’avère toujours présente pour écouter les tracas de son amant. Parce qu’il l’adore, Hideo lui montre son affection sans faille en la couvrant de petits présents. L’existence tranquille du couple alterne entre longues conversations et ébats sexuels sulfureux. Ils s’aiment et, si Nozomi n’était pas une poupée gonflable, leur relation serait des plus saines.

Un jour, l’anormal se produit. Alors qu’Hideo quitte son appartement, Nozomi prend soudainement vie. Au lieu d’attendre le retour de son propriétaire, elle décide d’explorer le monde étrange se trouvant en dehors du logement. Découvrant un univers bizarre où tout la fascine, elle aboutit dans un club vidéo où, en plus d’y dénicher un emploi, elle rencontre deux commis sympathiques prêts à répondre à ses étonnantes questions. Cette initiation à la vie permettra à Nozomi de se familiariser avec la réalité du monde qui l’entoure. En plus de découvrir toutes ces petites choses qui rendent la vie si belle, la poupée constate également l’existence de la solitude et la cruauté. Nozomi devra apprendre à survivre dans une société où il vaut parfois mieux se tenir sur ses gardes, surtout lorsque l’on est un fragile être de caoutchouc.

Après avoir signé STILL WALKING, un touchant drame autobiographique, Hirokazu Kore-eda retrouve le fantastique avec AIR DOLL, un genre qu’il a auparavant exploré avec AFTER LIFE. Le réalisateur de NOBODY KNOWS signe ici une méditation poétique où l’emploi du réalisme magique lui permet d’illustrer le mal de vivre de la société d’aujourd’hui. En présentant le monde à travers les yeux d’enfants de Nozomi, nous partageons avec elle ce passage difficile entre l’émerveillement candide et la constatation de la morosité universelle. Difficile alors de ne pas être profondément touché par toutes les embûches auxquelles la poupée gonflable est confrontée. L’une d’entre elles, grâce à un arsenal d’effets spéciaux surprenants, vous hantera longtemps après la projection. Malgré sa charge dramatique, AIR DOLLdemeure néanmoins teinté d’humour et de douces valeurs humaines laissant présager un espoir malgré le cynisme du film. De plus, vous succomberez inévitablement sous le charme de la comédienne sud-coréenne Bae Du-na qui, après s’être fait remarquer dans THE HOST, déploie ici un charisme incroyable en portant le film sur ses épaules. Œuvre unique et touchante, AIR DOLL confirme une fois de plus l’incontestable talent de Kore-eda, l’un des grands maîtres du cinéma contemporain.

—Simon Laperrière

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.