Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Black Lightning

Voir la bande-annonce

Visitez le site Internet

Black Lightning

(Chernaya Molniya)
commanditaire: Pepsi

Première nord américaine

  • Russie 2009
  • 106 min
  • 35mm
  • Russe (Sous-titres Anglais)

Genre

Science Fiction / FantastiqueFamilleAction / Aventure

À l'affiche

Billets

Équipe de production

Réalisation: Alexandr Voytinskiy & Dmitriy Kiselev
Scénario: Dmitriy Aleynikov, Aleksandr Talal
Interprètes: Grigoriy Dobrygin, Ekaterina Vilkova, Viktor Verzhbitskiy, Valeriy Zolotukhin, Ekaterina Vasileva
Production: Timur Bekmambetov
Origine de la copie: Focus/Universal

Première partie...

Loup à poil, le   

Loup à poil, le

première mondiale
Belgique
2010 | 9 min

Synchro

Description

Dima est un étudiant moscovite typique. Il vient d’une famille de cols bleus travaillants, ses parents économisent leurs sous et sacrifient beaucoup pour lui offrir un bel avenir grâce à une bonne éducation. Pris entre le traditionalisme russe et l’incontournable vague du capitalisme occidental, Dima est piégé entre deux mondes. Conserve-t-il les valeurs que lui ont inculquées ses parents ou fait-il comme son ami Max, qui a sauté à pieds joints dans le rêve américain ? Assurément, la dernière approche a permis à Max de conquérir la fille qui peuple les rêves de… Dima. La solution à ses problèmes prend étonnamment la forme d’une automobile. Ce n’est pas un nouveau véhicule de luxe. La voiture de Dima est plutôt une vieille Volga déglinguée. Une auto russe. L’auto du peuple. Elle représente une antiquité embarrassante offerte à sa fête par son père, un fier chauffeur de tram. Dima passe à deux doigts de la balancer aux poubelles, mais, heureusement, se ravise. Voyez-vous, sa « nouvelle » Volga est une relique du passé avec une histoire surprenante. Elle se trouve à être l’ultime expérimentation réussie provenant d’un laboratoire oublié datant de l’ère soviétique. Dima possède une voiture volante.

Du producteur Timur Bekmambetov, réalisateur du succès russe NIGHT WATCH et du film hollywoodien WANTED, qui collabore avec deux de ses anciens assistants tenant cette fois-ci les rênes de la réalisation, BLACK LIGHTNING est une variante typiquement russe du film de superhéros. L’intrigue regorge d’éléments familiers et on doit mettre de côté l’incrédulité quelques instants pour accepter, par exemple, que personne ne remarque l’engin décoller en plein milieu d’un embouteillage. Pourtant, est-ce plus facile de croire à un étudiant américain qui colle aux murs après avoir été mordu par une araignée? Une fois qu’on a accepté la prémisse de base, les réalisateurs Dmitriy Kiselev et Aleksandr Voytinskiy nous livrent ce qui devrait être le plus gros succès de la vague russe de films de genre. Équilibrant méticuleusement les éléments romantiques et dramatiques, le tout accompagné de la morale classique « de grands pouvoirs entraînent de grandes responsabilités », BLACK LIGHTNING atteint toutes ses cibles avec précision. C’est du divertissement pur et les distinctions issues du fait qu’il s’adresse à un public russe plutôt qu’américain font toute la différence. Le lustre hollywoodien joint à l’exotisme russe permettent à BLACK LIGHTNING d’emballer des hordes de cinéphiles

—Todd Brown (traduction Karen Aye)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.