Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Secret Reunion

Voir la bande-annonce

Secret Reunion

(Uihyeongje)
commanditaire: CinéAsie & Korean Film Council

Première canadienne

  • Corée Du Sud 2010
  • 116 min
  • 35mm
  • Coréen (Sous-titres Anglais)
Official Selection, Udine Far East Film Festival 2010
Official Selection, New York Asian Film Festival 2010

Genre

DrameThriller / PolicierAction / Aventure

À l'affiche

Billets


“Moves easily from espionage to comedy-marbled melodrama... A neat enhancement of the buddy-cop movie tradition” — Russell Edwards, VARIETY

“Jang has the knack for building up a breathless rhythm” — Maggie Lee, HOLLYWOOD REPORTER

Équipe de production

Réalisation: Jang Hun
Scénario: Kim Joo-ho, Choi Kwang-young, Jang Hun, from Jang Min-seok
Interprètes: Song Kang-ho, Gang Dong-won, Jeon Gook-hwan, Park Hyeok-kwon
Production: Song Myung-chul, Jang Won-suk
Origine de la copie: Showbox/Mediaplex

Dans...

Cinéma Coréen   

Évènements Spéciaux:
Cinéma Coréen


Calendar

Description

L’agent Lee (Song Kang-ho), un homme d’action bourru au cœur tendre, fait partie d’une agence gouvernementale vouée à la capture d’espions nord-coréens. Grâce à un informateur, lui et son équipe sont sur le point de coffrer une grosse pointure communiste, un redoutable assassin aux méthodes brutales nommé Shadow (Jeon Gook-hwan). Ils savent où Shadow s’apprête à aller causer ses méfaits. Au diable les ordres, pas question d’attendre les renforts et de partager la gloire rattachée à une telle prise. Lee et ses hommes foncent. Pendant ce temps, Song (Gang Dong-won), un jeune espion nord-coréen, part en mission avec Shadow. Ils se rendent chez un transfuge pour lui régler son cas. Arrivé sur place, il voit son supérieur abattre froidement les membres de la famille de leur cible. C’est à ce moment que l’équipe de l’agent Lee fait son entrée. C’est le carnage. Les flics tombent comme des mouches et Shadow parvient à filer. Song s’en tire également, mais, soupçonné de trahison, il ne peut retourner chez lui. De son côté, Lee se fait virer de l’agence pour cette opération catastrophique. Six ans plus tard, Lee et Song se retrouvent dans des circonstances des plus surprenantes. Ce qui résultera de cette rencontre le sera encore plus.

Après un premier film de la trempe de ROUGH CUT (primé à Fantasia 2009), Jang Hun croulait sous les attentes et son deuxième effort, SECRET REUNION, les comble toutes. Il s’est même permis de déloger AVATAR de la tête du box-office coréen. Sans vendre une parcelle de son âme, en conservant tout son mordant, Jang s’est tourné vers le cinéma grand public bourré d’humour et de sensations fortes alliant les fusillades sanglantes, poursuites destructrices et plusieurs scènes de bastons musclées où le taekwondo est mis à contribution. Avec des noms comme Nam Na-young au montage et Lee Mo-gae à la direction photo (le premier a rythmé les combats de THE CITY OF VIOLENCE et l’autre a composé les sublimes images de A TALE OF TWO SISTERS), on commence à saliver. Mais avec le duo d’acteurs proposé par SECRET REUNION, c’est l’inondation. Gang Dong-won, que vous pouvez également admirer cette année dans WOOCHI, ne s’en laisse pas imposer par son célèbre opposant, le grandiose Song Kang-ho (THIRST, THE HOST), le roi des antihéros, qui s’amuse comme un fou et affiche toujours l’envergure bouffonne qu’on lui connaît. Song n’a jamais fait un mauvais film (allez vérifier), sa présence ici en dit long sur le talent de Jang Hun.

—Nicolas Archambault

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.