Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Little Big Soldier

Voir la bande-annonce

Little Big Soldier

(Da bing xiao jiang)
commanditaire: Hong Kong Economic & Trade Office (Canada)

Première canadienne

  • Hong Kong / Chine 2010
  • 96 min
  • 35mm
  • Mandarin (Sous-titres Anglais)
Official Selection, Berlin International Film Festival 2010
Official Selection, New York Asian Film Festival 2010
Official Selection, Udine Far East Film Festival 2010

Genre

Drame de GuerreArts MartiauxFilm HistoriqueAction / Aventure

À l'affiche

Billets


“Shows that it's possible to be creative within the often-soulless genre of the big-budget Chinese epic” — Min Lee, ABC NEWS

Équipe de production

Réalisation: Ding Sheng
Scénario: Jackie Chan, Ding Sheng
Interprètes: Jackie Chan, Wong Lee-Hom, Du Yu Ming, Yoo Sung-jun, Lin Peng
Production: Jackie Chan
Origine de la copie: Jackie & JJ Productions Limited

Synchro

Description

À la suite d’une terrible bataille sur le mont Phoenix, en l’an 227 av. J.-C., à l’apogée des guerres intestines entre états chinois, seuls deux soldats survivent au carnage et dérivent à travers le champ de bataille maintenant silencieux. L’un est général des forces armées Wei, jeune mais très compétent. L’autre est un fantassin Liang de descendance paysanne, plus âgé mais rusé. Assez rusé pour capturer le général, blessé et confus, le mettre dans une charrette et se diriger vers sa propre patrie dans l’espoir d’obtenir une bonne rançon pour un tel prisonnier de marque : cinq acres de terre pour y réaliser son modeste rêve, soit d’avoir une ferme à lui. Avec les sinistres rivaux du général qui partent à leurs trousses, c’est une incroyable aventure qui commence. Mais c’est aussi l’histoire d’une pénible relation où changent constamment les rôles d’ami et d’ennemi, de vainqueur et de vaincu, de bonne famille et de basse caste. Le général est un homme d’honneur, le fantassin, lui, un aimable joueur de tours et, à eux deux, ils risquent non seulement de s’en sortir vivants, mais aussi de changer la face de la Chine de leur époque.

Une joyeuse épopée remplie d’action, un drame politique intelligemment développé, des paysages à couper le souffle, des personnages mémorables et une solide comédie véritablement poignante, LITTLE BIG SOLDIER démontre ce que SHINJUKU INCIDENT (2009) laissait entrevoir et que le récent remake de KARATE KID a confirmé. Jackie Chan, ambassadeur culturel incontesté de Hong Kong, s'est hissé à un autre niveau d'excellence dans la maîtrise de son métier. Bien sûr, il n’a pas complètement laissé de côté ses penchants à la Buster Keaton, soit ses folles et hilarantes acrobaties et son kung-fu élaboré et burlesque pour lesquels il est reconnu mondialement. LITTLE BIG SOLDIER nous offre une bonne dose de cela (comme la classique chorégraphie de Chan avec un banc, une bûche et une épée convoitée) et Wang Lee-Hom, toujours laconique, tient admirablement bien son bout en face de Chan. Mais ce dernier, travaillant à partir de son propre scénario fétiche sur lequel il bosse depuis longtemps, atteint de nouveaux sommets en nuances et complexité en tant qu’acteur, sculptant avec savoir-faire une personnalité qui charme et ravit. À l’encontre de tant de films épiques chinois dans lesquels la dimension humaine est littéralement enterrée sous les batailles à grand déploiement et les plateaux de tournage cyclopéens, sans parler de l’aspect dramatique surdimensionné, LITTLE BIG SOLDIER repose sur la simple prise de conscience que, prince ou paysan, un homme est un homme.

—Rupert Bottenberg (traduction Sebastien Robidoux)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.