Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Higanjima

Voir la bande-annonce

Visitez le site Internet

Higanjima


commanditaire: Ztélé

Première canadienne

  • Japon / Corée Du Sud 2009
  • 122 min
  • 35mm
  • Japonais (Sous-titres Anglais)
Official Selection, Pusan International Film Festival 2009
Official Selection, Brussels International Fantastic Film Festival 2010

Genre

HorreurAction / Aventure

À l'affiche

Billets

Équipe de production

Réalisation: Kim Tae-gyun
Scénario: Tetsuya Oishi, from Koji Matsumoto
Interprètes: Hideo Ishiguro, Dai Watanabe, Asami Mizukawa, Koji Yamamoto, Miori Takimoto
Production: Toru Miyake, Juno Lee
Origine de la copie: Showbox/Mediaplex

Indie

Description

a dernière fois qu’Akira a vu son frère Atsushi, c’était il y a deux ans. Depuis, personne ne l’a revu dans la communauté. Akira demeure tout de même un adolescent enjoué en dépit du fait qu’il doit constamment éviter les coups des matamores sévissant à son école. En d’autres mots, il est l’ami de tous, mais personne ne le voit comme un potentiel héros. Dans un moment de curiosité excessive, lui et ses copains suivent un homme mystérieux accompagné d’une femme jusqu’à un entrepôt abandonné où ils font une consternante découverte – l’homme s’abreuve du sang de sa prisonnière terrifiée! Les jeunes se dispersent et filent, mais le suceur de sang les poursuit et, au moment où il s’apprête à en finir avec Akira, la femme réapparaît et détruit le scélérat. Elle déclare venir d’une petite île japonaise méconnue devenue le domaine d’un vampire mégalomane et de sa toute nouvelle armée de revenants. Ils ont épargné la vie de la dame en échange de laquelle elle doit appâter des victimes bien fraîches vers l’île maudite. Elle clame aussi qu’Atsushi est actuellement là-bas et continue d’échapper au tyran vampirique. Akira et ses amis acceptent bravement d’accompagner la femme vers l’île d’Higanjima où se cachent bien plus de dangers que ne l’a laissé entendre l’énigmatique ambassadrice.

Après que les récits eurent inspiré un jeu vidéo pour PlayStation en 2005, voici l’adaptation cinématographique tournée en décors réels du manga « Higanjima », de Koji Matsumoto, qui a angoissé ses légions d’admirateurs et qui fut, à l’origine, un feuilleton dans Young Magazine. C’est une coproduction Japon-Corée et une collaboration pétillante entre le scénariste Tetsuya Oishi, un habitué de l’horreur pour adolescents habilement développé comme le démontre son apport à d’autres adaptations de mangas telles DEATH NOTE et M.W., et le réalisateur Kim Tae-gyun, qui a déjà prouvé sa capacité à mixer angoisse existentielle juvénile et fantaisie violente en réalisant VOLCANO HIGH (2001). Toutefois, HIGANJIMA use d’un ton beaucoup plus sombre chargé de fatalité, sans oublier les torrents de sang qui éclaboussent, aspergent et imbibent l’écran. Après tout, c’est un film de vampires – correction : un film d’armée de vampires! – et n’allez pas penser qu’un vulgaire petit pieu de bois ou une balle d’argent fera le travail sur Higanjima. Oh, que non! Vous obtiendrez de meilleurs résultats avec une masse ou une épée de samouraï dans cette sanguinolente bataille royale.

—Rupert Bottenberg (traduction Nicolas Archambault)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.