Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Raise the Castle!

Voir la bande-annonce

Visitez le site Internet

Raise the Castle!

(Chikujo seyo!)

Première canadienne

  • Japon 2009
  • 115 min
  • video
  • Japonais (Sous-titres Anglais)

Genre

DrameComédieAction / Aventure

À l'affiche

Billets

Équipe de production

Réalisation: Yo Kohatsu
Scénario: Yo Kohatsu, Hitoshi Hamagashira
Interprètes: Ainosuke Kataoka, Hana Ebise, Toru Emori, Kai Ato, Tomoko Fujita
Production: Yumiko Masuda
Origine de la copie: Toho

Synchro

Description

Les habitants du village de Sanage cherchent une façon de rendre leur localité attrayante, mais ils ne s’entendent pas sur la manière de le faire. Le maire de la ville apporte son support au projet de construire une manufacture qui procurerait de l’emploi à plusieurs de ses concitoyens. L’intellectuel du village, lui, est à la tête du mouvement qui prône la reconstruction d’un château historique en espérant que les touristes viendront dans la région. Les deux hommes ne sont absolument pas préparés aux événements fantastiques qui se produisent lorsque s’entament les travaux d’excavation sur le site convoité. En effet, trois villageois tombent dans un puits et les esprits de trois anciens samouraïs prennent le contrôle de leur corps, les forçant à entreprendre une tâche complètement folle, soit de reconstruire leur château en seulement… trois jours! Et en carton, en plus! Le chaos total s’ensuit avec, d’un côté, ceux qui veulent accomplir leur rêve impossible, et de l’autre, ceux qui veulent assiéger la structure.

RAISE THE CASTLE! est le premier long métrage du réalisateur Yo Kohatsu. Il est inspiré du court métrage du même nom qui a gagné le Prix du meilleur film étranger en 2006 au Festival international du film de San Fernando Valley. Kohatsu réussit à amener le romantisme de l’ère des samouraïs à l’époque contemporaine et l’aspect théâtral du film provient de la performance de l’acteur de kabuki classique Ainosuke Kataoka qui tient le rôle principal. Sa présence imposante amène une certaine noblesse au personnage du seigneur samouraï qui, même lors de circonstances des plus bizarres, comme faire le siège d’un immeuble industriel et s’émerveiller devant les prodiges d’un bulldozer, garde toute sa dignité. L’humour est omniprésent, mais il ne masque jamais toute la tendresse ni le drame. Tous y apprennent leur leçon, que ce soit les vivants ou bien ceux qui sont passés de vie à trépas depuis longtemps. Sans oublier que le film en soi est tout un exploit. C’est le premier film japonais à être filmé en Red One, la caméra numérique surpuissante qui donne au film un cachet particulier. L’imposant château de 25 m de haut, entièrement fait de carton, est à couper le souffle. Les samouraïs deviennent les héros modernes de ce conte de haut château!

—Robert Guillemette (traduction Sebastien Robidoux)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.