Propulsé par Divertissement

English

Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.

Scandal Makers

Voir la bande-annonce

Scandal Makers

(Gwasok Seukkaendeul / Speedy Scandal)
commanditaire: CinéAsie & Korean Film Council

Première canadienne

  • Corée Du Sud 2009
  • 108 min
  • 35mm
  • Coréen (Sous-titres Anglais)

Genre

Comédie

À l'affiche

Billets


“[A] slickly shot, well-paced crowdpleaser… screams ‘remake!’ in any language” — Derek Elley, VARIETY

"Wang Suk-hyun... steals the show every time he unleashes his unbearable cuteness onscreen" — Edmund Lee, TIME OUT HONG KONG

Équipe de production

Réalisation: Kang Hyung-chul
Scénario: Kang Hyung-chul, Lee Byeong-heon
Interprètes: Cha Tae-hyun, Park Bo-young, Wang Suk-hyun
Production: Ahn Byeong-ki, Sin Hye-yeon
Origine de la copie: M-Line

Dans...

Cinéma Coréen   

Évènements Spéciaux:
Cinéma Coréen


Indie

Description

Hyun-soo (Cha Tae-hyun de MY SASSY GIRL), une ancienne vedette populaire auprès des adolescents, est l’hôte d’un talk-show radiophonique très prisé. L’image de bon garçon charmant et compréhensif qu’il se donne n’est qu’une façade masquant sa réelle personnalité cynique et égocentrique. Tout ce qui l’importe, c’est sa carrière et la notoriété qui s’y rattache. Sa tour d’ivoire prend toutefois des allures de tour de Pise le jour où une jeune fille (Park Bo-young) se pointe la binette sur son porche en lui annonçant qu’elle est sa fille. Encore mieux, le bambin à ses côtés est son petit-fils. Horrifié par l’impact qu’un tel scandale familial pourrait avoir sur sa carrière, il les accueille à contrecœur. Malgré les efforts qu’il déploie, l’obstinée demoiselle parvient à s’incruster dans sa vie personnelle et professionnelle d’hilarante façon. Au fil des jours, il développe une relation particulière avec le petit garçon qui se transforme peu à peu en une version miniature de lui. Pendant ce temps, un journaliste à potins à l’affût de scandales juteux commence à rôder autour du célèbre animateur.

SCANDAL MAKERS est entré en première position du box-office coréen et s’est maintenu dans le top 10 durant douze semaines consécutives, devenant le septième film le plus lucratif de l’histoire du pays au terme de son séjour en salles. Il est aussi tombé dans l’œil de Barry « MEN IN BLACK » Sonnenfeld qui compte l’adapter aux États-Unis. Comédie sympathique qui fait chaud au cœur, SCANDAL MAKERS satirise la téléréalité à la American Idol et la fascination du public envers les commérages au sujet des célébrités. À son premier film, qu’il a également écrit, Kang Hyung-chul parvient à intégrer les bases absurdes des situations dépeintes à un film visuellement inventif qui a du panache et à un scénario présentant d’habiles caractérisations. Tous les comédiens mis à l’avant-plan offrent des performances impeccables, mais Wang Suk-hyun, qui incarne le petit-fils, vole la vedette. Le jeune acteur est au centre des moments les plus mémorables où le petit prodige de la musique s’adonne au pari, au somnambulisme, tombe fou d’amour et crie son nom à quiconque le lui demande. Si vous avez aimé la comédie coréenne à succès MY SASSY GIRL, ne manquez surtout pas SCANDAL MAKERS!

—Robert Guillemette (traduction Nicolas Archambault)

2010 Sponsors

Conditions d'utilisation | Publicité | Clause de confidentialité Aide

@ Bell Canada, 2010.