VIY DE GOGOL REOIT UNE NOUVELLE ADAPTATION CINMATOGRAPHIQUE DE LA CORE DU SUD

12 juillet 2009 15:12:00

viy.jpg

La clbre nouvelle de Nikolai Gogol VIY est apparue pour la premire fois
en 1835, inspire librement dune vieille lgende ukrainienne propos du
Franais Saint John Cassian (ca. 360 - 435) - un moine qui a err de faon
considrable travers lEurope et le Moyen-Orient avant de sinstaller
Marseille - mais son hritage demeure dtre lune des histoires dhorreur
les plus rpandues de la littrature. Il est facile de comprendre pourquoi
des communauts isoles de la Russie qui se partageaient ce type de rcits
pouvaient avoir de la misre sendormir la nuit, gnration aprs
gnration, et lattrait de lexotisme du rcit au public occidental est
tout aussi comprhensible.

Lhistoire implique un groupe dtudiants dun monastre qui voyagent
travers la campagne pour retourner leur chez-soi pour les vacances de
Pques. Alors que la nuit approche, ils sont fatigus et demandent une
vieille dame pour un gte et elle les hberge contrecoeur - lun dans une
penderie, lun dans une hutte et le dernier dans une grange. Khoma,
ltudiant qui deviendra le protagoniste principal de lhistoire, se
rveille au milieu de la nuit avec la vieille femme qui flotte au-dessus de
lui avec des yeux rougeoyants. Soudainement, elle bondit sur son dos et le
fait galoper dans la campagne comme un cheval, touchant peine le sol,
alors quil crie des chants sacramentaux (il y a une squence similaire dans
LE MATRE ET MARGUERITE de Mikhal Boulgakov, clbre comme tant
linspiration des Rolling Stones pour leur chanson Sympathy for the
Devil). ventuellement, elle succombe et seffondre sur le sol - stant
transforme en une belle jeune fille.

Khoma retourne au sminaire, tentant doublier tout ce qui sest pass.
Cependant, un avis apparat que la fille dun riche cosaque - qui offre
rgulirement de laide financire au sminaire - est morte en ayant t battue
violemment et que son dernier souhait tait quun jeune tudiant du
sminaire nomm Khoma vienne son village pour veiller sur son cadavre pour
trois jours aprs sa mort. Les cosaques ont souvent racont des histoires
sur la fille de cet homme riche - quelle tait associe au diable, quelle
buvait du sang et quelle volait les cheveux des autre filles du village.
Ainsi dbute les preuves purgatoires de Khoma: pour trois nuits, il subira
des visites dune terreur croissante de la part de la sorcire - ainsi que
dautres dmons, incluant Viy, un monstre si terrifiant que personne ne
peut le regarder et survivre.

La trilogie cinmatographique de Mario Bava BLACK SUNDAY (1960), mettant en
vedette la desse deuro-horreur Barbara Steele dans le rle de la sorcire
Asa, est librement inspire de VIY (Bava se tournera vers lun des
classiques de la littrature russe pour le segment 'Wurdulak' de BLACK
SABBATH (1964), inspir de SEM'YA VURDALAKA de Tolstoy), mais ce ne sera pas
avant le VIY de Georgi
Kropachyov et Konstantin Yershov en 1967 que lhistoire obtiendra une adaptation
approprie et fidle. Le film de Kropachyov et Yershov est follement color
et fantastique, rempli dtranges monstres bulbeux qui semblent sortis tout
droit dun pisode de Sid et Marty Krofft, (LIDSVILLE, HR PUFNSTUF) ou
peut-tre mme les cratures de lgendes japonaises dpeintes dans la srie
YOKAI MONSTERS (1968-69). Cest un excellent exemple de cinmatographie
fantastique de lEurope de lEst des annes 60, ainsi quun visionnement
parfait pour des enfants avec une sensibilit morbide. En 2006, le film
russe THE WITCH (aka THE POWER OF FEAR) tait suppos tre une suite, puis
une autre production russe pique de VIY (visionnez un clip ICI) est
prsentement en post-production.

La Core du Sud nest pas le premier pays auquel lon pense lorsque lon
considre les adaptations de VIY. De plus, pour un premier long mtrage, le
ralisateur Park Jin-sung dmontre un certain courage de sattaquer une
adaptation de lune des plus clbres nouvelles de lhistoire de la
littrature russe comme premier sujet. Cependant, de toutes les versions
existantes - et celles venir - son EVIL SPIRIT: VIY pourrait se
distinguer comme lun des plus unique.* *Dans chacune des histoires du
triptyque du film, une production de VIY - lune cinmatique, lune tant
une production thtrale minimaliste (similaire DOGVILLE de Lars Von
Trier), et la dernire tant un spectacle de marionnettes typiquement
slovaques - est perturbe par des vnements supernaturels imitant le texte
en jeu. Les mmes acteurs sont prsents dans les trois histoires, ce qui
cr un effet de* * doppelgnger sinistre, ainsi quune amplification de
lintensit des strates mta-cinmatiques.

Malgr que ce soit loin dune adaptation littrale de lhistoire de Gogol,
EVIL SPIRIT: VIY de Park Jin-sung est une permutation beaucoup plus
intressante avec un mlange de arthouse et desthtique J-horror
(en fait, la Sorcire du film de Kropachyov et Yershov nest pas si loin des
mythiques fantmes japonais aux longs cheveux). La convergence culturelle
est une raison elle seule davoir sa curiosit pique et je suis sre que
Gogol heureux dapprendre que son histoire ne faisait pas que traverser des
frontires, mais russissait pousser des limites galement.

- Kier-La Janisse (translated by Emilie Christianson)

----------------------------

EVIL SPIRIT: VIY est prsent en premire nord-amricaine dimanche le 12
juillet 19h00, et sera prsent de nouveau 19h00 lundi le 13 juillet -
les deux projections auront lieu la Salle JA de Sve.

2009 Sponsors