Adobe's Flash plug-in is required to view the photos on this page.
A free download is available here.


Bande annonce

Visitez le site Internet

Dream

(Bi-mong)

Première nord américaine

  • South korea 2008
  • 93 min
  • 35mm
  • Japanese/korean (Sous-titres anglais)
North American Premiere
Official Competition, San Sebastian Festival 2008

À l'affiche

Billets


The visuals... are stunning, the production design both minimalist and luscious Natasha Senjanovic, HOLLYWOOD REPORTER

Équipe de production

Réalisation: Kim Ki-duk
Scénario: Kim Ki-duk
Interprètes: J Odagiri, Lee Na-yeong, Park Ji-a, Kim Tae-hyeon
Production: Kim Ki-duk, Song Myung-chul, David Cho, Kai Naoki, Kunizane Mizue Kim Ki-duk Film
Distribution: Showbox

Description

Mme s'ils ne se connaissent pas, une connexion inexplicable semble exister entre Jin (J Odagiri) et Ran (Lee Na-yeong). Il faut dire qu'ils partagent leur insu plusieurs points en commun. Le jour, les deux inconnus se remettent respectivement d'une pnible peine d'amour et, lorsque tombe la nuit, ils sont hants par des cauchemars au ralisme frappant. L'un de ses songes va amener Jin la rencontre de Ran. Aprs avoir rv d'tre le responsable d'un accident de voiture, il dcide de visiter la rue qu'il a vue dans son sommeil pour dcouvrir avec effroi que l'incident a rellement eu lieu. Ran, la coupable, est en tat d'arrestation. Elle affirme pourtant avoir t assoupie au moment de l'vnement et n'en a donc aucun souvenir. Jin comprend alors que les gestes qu'il commet en rve sont concrtiss par Ran dans la ralit. Impossible de courir le risque de dormir dans des conditions pareilles, il faut trouver une solution ce cauchemar veill. La situation se complique lorsque, au moment o l'automutilation devient le seul moyen pour demeurer veill, apparat le sentiment amoureux.

Quinzime long mtrage de Kim Ki-duk, DREAM est la premire incursion du cinaste sud-coren dans le fantastique. Nophytes et admirateurs de longue date se rjouiront de cette nouvelle direction dans la filmographie du ralisateur visionnaire puisqu'elle lui permet d'aller encore plus loin dans l'exploration de ses thmes ftiches. Fidle lui-mme, Kim Ki-duk raconte une histoire d'amour tragique et violente, celle d'un couple la fois uni et condamn par une incomprhensible maldiction. Leur chute aux enfers vous saisira par les tripes, vous remplira les yeux de larmes et vous fera prier pour leur impossible rdemption. En abordant le monde des rves, Kim propose galement une tonnante rencontre entre l'Occident et l'Asie par le biais d'un mtissage entre un dlire typiquement freudien et une plonge dans un univers marqu par l'imaginaire bouddhiste. La direction artistique s'avre, comme l'habitude, somptueuse, chaque plan de DREAM rsultant du travail acharn d'un perfectionniste de la composition d'image arm d'une palette de couleurs vibrantes. Aprs avoir sduit le public et le jury de Fantasia l'anne dernire dans ADRIFT IN TOKYO, J Odagiri revient dans un renversant contre-emploi en donnant une performance pleine de rage et de douleur. Viscral, philosophique et subversif, DREAM n'est rien de moins que l'incontournable nouvel opus d'un auteur majeur du cinma contemporain.

—Simon Laperrire

2009 Sponsors