Fireball

(Tar Chon)
commanditaire: Guru

Première nord américaine

  • Thaïland 2009
  • 94 min
  • 35mm
  • Thaïlandais (Sous-titres anglais)
North American Premiere

À l'affiche

Billets

Équipe de production

Réalisation: Thanakorn Pongsuwan
Scénario: Thanakorn Pongsuwan, Taweewat Wantha, Adirek Wattaleela
Interprètes: Preeti "Bank" Barameeanan, Khanutra Chuchuaysuwan, Phutharit Prombundarn
Production: Adirek Wattaleela
Distribution: Lionsgate

Description

Tai est frachement sorti de prison grce des fonds distribus gnreusement aux bons endroits par son frre Tan. Mais lorsque Tai va exprimer sa gratitude, il dcouvre que quelque chose ne tourne pas rond. Tan est plong dans le coma suite un grave traumatisme crnien subi dans des circonstances mystrieuses. Ce dernier tait clairement impliqu dans quelque chose dillgal et Tai est dtermin dcouvrir de quelle combine il sagissait et administrer une correction adquate aux responsables. Le seul indice dont il dispose est une information selon laquelle Tan revenait amoch de ses parties de basketball. Tai dcide alors daller visiter le terrain o son frre jouait

De temps en temps, un film se rvle tre de loin, trs loin, suprieur ce quil naurait mme pas d rver devenir, un film qui, on ne sait trop comment, slve bien au-del de sa grotesque prmisse pour devenir quelque chose dexceptionnel. Cette anne, ce film est FIREBALL dont lhistoire gravite autour des combats de basketball. Des combats de basketball? Oui monsieur! Une variante clandestine et mortelle du basketball se jouant cinq contre cinq, o la premire quipe russir un panier, ou lquipe qui compte dans ses rangs le dernier survivant, remporte la victoire. Nous en convenons, cest totalement grotesque, mais la ralisation nergique de Thanakorn Pongsuwan (OPAPATIKA), le scnario curieusement fort qui traite ses personnages avec respect et une excellente distribution dacteurs forment le big three qui assurera une crasante victoire FIREBALL. Avec ce long mtrage, Pongsuwan bondit au haut du classement des ralisateurs thas spcialistes du film de genre. Il fait preuve dune remarquable capacit dvelopper ses personnages, il cre un environnement visuel qui a franchement de la gueule et sait tirer le maximum de ses acteurs, des cascadeurs inconnus pour la plupart, de sorte quon assiste des performances tonnantes. Les abondantes squences daction sont excessivement brutales et, au risque de nous rpter, il y en a normment! Chaque partie de fireball est une violente dmonstration de combats extrmes poings nus o tous les coups sont permis. Le muay thai semble tre linfluence la plus vidente ici, on puise galement quelques lments du parkour, mais cest avant tout de la bonne vieille bagarre de rue bien dchane. Si vos connaissances des films daction thas dbutent et se terminent avec les vedettes Tony Jaa et Dan Chupong, FIREBALL vous prouvera que la ppinire de talents en Thalande est beaucoup, beaucoup plus vaste que tout ce que vous pouviez imaginer.

—Todd Brown (traduction Nicolas Archambault)

2009 Sponsors