Sweet Karma

Première mondiale

  • Canada 2009
  • 82 min
  • HD
  • Anglais
World Premiere, hosted by director/co-writer Andrew Hunt, star Shera Bechard and co-writer/executive producer James Fler

À l'affiche

Billets

Équipe de production

Réalisation: Andrew Thomas Hunt
Scénario: Andrew Thomas Hunt, James Fler, Michael Paszt
Interprètes: Shera Bechard
Production: Michael Paszt, James Fler
Distribution: Filament films

Description

Karma Balint est une femme russe timide et muette. Sa sur Anna vient de partir pour le Canada dans lespoir de gagner de largent afin de les aider subsister. Cependant, aprs avoir t rapidement embauche et expdie par le recruteur russe responsable de dnicher des femmes de mnage aux Canadiens, Anna na jamais envoy dargent ni de lettre sa sur elle a tout simplement disparu. Quand Karma apprend que le corps dAnna a t retrouv dans une fort en banlieue de Toronto, apparemment victime dun coup mont de la mafia russe, elle met en branle une sanglante et intercontinentale vengeance qui la voit sopposer, arme de seulement deux mains, dun cerveau aiguis et de pas mal de volont, aux pires malfrats du crime organis torontois.

Inspirs par des faits divers authentiques (sur des circuits de trafic humain qui furent infiltrs et dmantels Toronto entre 2004 et 2008), le ralisateur Andrew Hunt et son coscnariste James Fler ont voulu crer un personnage qui donnerait la parole aux victimes silencieuses du commerce sexuel et qui agirait en tant que vengeur cruel. Le mannequin Shera Bechard (son premier rle au cinma) est une rvlation dans son personnage de justicire hsitante qui a exig un rgime trs strict de cours dart dramatique, de danse rotique et darts martiaux ainsi quune certaine dextrit au maniement darmes. Les scnes de combat en rsultant sont dsespres et brutales, bien loin des chorgraphies hollywoodiennes.

Contrastant avec les films de type viol-vengeance dont le ct exploitation clipse laspect psychologique, SWEET KARMA ramne le genre ses racines fministes LIPSTICK (1976), HANDGUN (1983), THE LADIES CLUB (1986), POSITIVE I.D. (1987), DIRTY WEEKEND (1993). Le sens daffirmation morale et de justice personnelle est un facteur dominant dans tous les types de film de vengeance, de ceux de Michael Winner Walter Hill quoiquun film de vengeance fminine est quelque chose dassez spcial. Les femmes sont des cratures vengeresses de nature diffrente. On y retrouve plusieurs clins dil des classiques du genre comme MS. 45 (1981) et THEY CALL HER ONE EYE (1974), mais ce qui rend SWEET KARMA unique est que Karma reste compatissante en ne se dissociant pas de ses actions. Jamais elle nentre outrance dans la peau de son alter ego vamp et cesse dtre innocente. Ainsi, SWEET KARMA est non seulement une distinctive contribution au registre des films de type viol-vengeance , mais sinscrit firement dans la nouvelle vague de cinma indpendant culte canadien.

—Kier-la Janisse (traduction Kristof G.)

2009 Sponsors