Ubisoft présente...
King and the Clown, The
King and the Clown, The

Wang-ui namja
Première montréalaise
star WINNER: Best Film; Best Director; Best Script/Scenario; Best Cinematography, etc., DAEJONG FILM FESTIVAL WINNER: Best New Actor; Judge's Special Film Awards, BAEKSANG FILM FESTIVAL ARTS AWARDS WINNER: Best New Actor (Lee Jun Ki), KOREA FILM AWARDS WINNER: Best Music; Most Popular Stars; Best On-Screen Performing Couple Award, BLUE DRAGON FILM AWARDS WINNER: Lotus du Jury, FESTIVAL DU FILM ASIATIQUE DE DEAUVILLE WINNER: Best Feature Film Award, CAPE TOWN WORLD CINEMA FESTIVAL

Corée
2005 | 119 min | 35mm
Coréen, Sous-titres anglais

none visionnez la bande annonce

À l'affiche

18 juillet 2007
19h30
Théâtre Hall

Où acheter les billets


admission.com Admission Ticket Network
www.admission.com
  

Description

Dans la Corée du 16ème siècle, sous le règne du roi le plus dépravé et tyrannique de la dynastie Chosun, l’artiste forain Jang-sang et son « partenaire » efféminé, Gong-il, se rendent à Séoul, afin d’exercer leur art. Avec leurs acrobaties hors du commun et leurs bouffonneries sur corde raide, ils surpassent facilement la troupe locale, à laquelle ils se joignent par la suite. Ayant entendu certains commérages locaux, Jang-sang les convainc de monter un numéro satirique pour tourner en ridicule le roi et son conseiller, – c’est dans le lit royal que se prennent les décisions, croit Jang-sang… et il a raison! Tandis que la plèbe se tord de rire devant la comédie grossière des ménestrels, la garde royale entre en trombe, et procède à l’arrestation de la troupe, pour trahison (un chef d’accusation qui mène, à cette époque, directement à l’échafaud). Plutôt malin, Jang-sang réussit illico à négocier avec ses potentiels bourreaux: la troupe jouera devant le roi, et, s’il rit, ils auront la vie sauve.

L’an dernier, The King and the Clown devint le film domestique coréen qui empocha les plus grosses recettes de tous les temps. Ce drame, avec ses costumes historiques, brosse un tableau saisissant de la cour royale, et de tout le grand apparat théâtral qui florissait à l’époque, sans oublier les personnages, sordides ou colorés, et la beauté crue d’une Corée relativement rurale, éclatante toile de fond pour une histoire ayant d’ailleurs des échos contemporains. Décrivant le règne fragile et les excès sans bornes du roi fou Yeonsan (interprété avec une excentricité nuancée par Jin-yeong Jeong), de même que la relation tendre mais ardue entre Jang-sang (Woo-seong Kam) et Gong-il (Jun-gi Lee), The King and the Clown fait un rapprochement avec le climat sociopolitique actuel, tout en reprenant certaines thématiques explorées dans des films occidentaux tels que Marie-Antoinette ou Brokeback Mountain. De plus, le réalisateur Jun-ik Lee réussit à jongler avec le drame, la comédie, et la tragédie, d’une manière digne d’éloges. La démonstration physique de l’amour et des triangles amoureux qui s’ensuivent. est presque entièrement absente du film, et pourtant ce fondamental corpus émotif est la clef de cette histoire universelle.

—Lorraine Carpenter (traduction Sébastien Robidoux)

“Overpowers viewers with its irrepressible power and charm” – CHOSUN ILBO

Notes

WINNER: Best Film; Best Director; Best Script/Scenario; Best Cinematography, etc., DAEJONG FILM FESTIVAL WINNER: Best New Actor; Judge's Special Film Awards, BAEKSANG FILM FESTIVAL ARTS AWARDS WINNER: Best New Actor (Lee Jun Ki), KOREA FILM AWARDS WINNER: Best Music; Most Popular Stars; Best On-Screen Performing Couple Award, BLUE DRAGON FILM AWARDS WINNER: Lotus du Jury, FESTIVAL DU FILM ASIATIQUE DE DEAUVILLE WINNER: Best Feature Film Award, CAPE TOWN WORLD CINEMA FESTIVAL

Site

http://www.kingsman.co.kr/

Équipe de production

Réalisation: Lee Jun-Ik
Scénario: Choi Seok-hwan, Kim Tae-wung
Interprètes: Gam Wu-seong Lee Jun Ki Jeong Jin-young Kang Seong-yeon Kwon Won-tae
Production: Jeong Jin-wan, Lee Jun-Ik
Distribution: CJ Entertainment

clouds
© 2007 Fantasia Festival  |  RSS Feed  |  site par Plank