Ubisoft présente...
Memories of Matsuko
Memories of Matsuko

Kiraware Matsuko no isshô
commanditaire: Sympatico/MSN
Première canadienne
star GAGNANT : Meilleur Film - Fantasia 2007 GAGNANT : Prix du Public, Fantasia de Bronze, Meilleur Film Asiatique, Fantasia 2007 GAGNANT: Prix du Public, Fantasia de Bronze, Film le Plus Innovateur, Fantasia 2007

Japon
2006 | 130 min | 35mm
Japonais, Sous-titres anglais

none visionnez la bande annonce

À l'affiche

15 juillet 2007
19h45
Théâtre Hall
24 juillet 2007
19h30
Théâtre Hall

Où acheter les billets


admission.com Admission Ticket Network
www.admission.com
  

Description

Sa tante Matsuko vient de décéder. Sho ne l’a jamais connue, mais on lui demande quand même de se rendre chez la défunte afin de procéder à un tri de ses possessions et de ses meubles. Là, il croise les vieilles amies de sa tante, qui lui content une série d’anecdotes colorées. La curiosité de Sho se trouve piquée au vif. Cette tante qu’il n’a guère connue, semble avoir vécu tout un conte de fées tragique. Le père de Sho lui a assuré que l’existence de Matsuko était dépourvue d’intérêt. Vraiment? Cette femme a pourtant été professeur de musique. Ses élèves l’adoraient. Elle perdit son poste après une série de graves malentendus. Un nouvel emploi, plutôt mal perçu, et une affaire déplorable avec sa sœur malade, forcèrent Matsuko à couper les ponts avec le reste de sa famille. Ensuite, plusieurs déceptions amoureuses, et des conjoints abusifs, finirent de la précipiter dans l’isolement et l’alcoolisme… Pour Sho, néanmoins, il y a plus là-dedans que simplement les reliques éparses d’une vie méconnue. Dans ce puzzle très hétéroclite de situations embrouillées ou d’occupations mystérieuses, de disgrâces ou de relations avortées, se cache peut-être… un indice! Parce que, voyez-vous, tante Matsuko n’est pas morte de mort naturelle. Quelqu’un l’a tuée…

Le roman de Muneki Yamada servit de point de départ au réalisateur Tetsuya Nakashima, qui nous a déjà offert Kamikaze Girls. Memories of Matsuko se présente sous la forme d’une trame narrative magnifique, n’ayant rien à envier au vigoureux charme pictural de la photographie qui l’habille. Il s’agit, essentiellement, d’une triste histoire –, mais les couleurs chatoyantes, la musique et la danse qui parsèment le film, font parfois oublier cette fatalité. Chaque petite anecdote révèle une nouvelle page de la vie de Matsuko, et le résultat est une étude de personnage adorable. Hyper stylisée. Le ton mélancolique d’Amélie, appliqué à une construction stylistique à la Citizen Kane … Miki Nakatani, qui joua dans Ringu puis dans Ringu 2, fut nommée meilleure actrice, aux « Oscars » japonais, pour sa performance dans le rôle de Matsuko. Trois autres jurys lui décernèrent la même accolade. Le film remporta aussi, au Japon, les trophées du meilleur montage et de la meilleure trame sonore.

—Lorraine Carpenter (traduction David Pellerin)

“A jawdropping collision of unrelenting grimness and a fantastical, candy-coloured lightness… like a fusion of Mizoguchi's The Life of Oharu and Jeunet's Amélie. Nakashima deserves kudos for daring to juggle such extremes and pulling it off” – Tom Mes, MIDNIGHT EYE

Notes

GAGNANT : Meilleur Film - Fantasia 2007 GAGNANT : Prix du Public, Fantasia de Bronze, Meilleur Film Asiatique, Fantasia 2007 GAGNANT: Prix du Public, Fantasia de Bronze, Film le Plus Innovateur, Fantasia 2007

Site

http://kiraware.goo.ne.jp/

Équipe de production

Réalisation: Tetsuya Nakashima
Scénario: Tetsuya Nakashima, from Muneki Yamada
Interprètes: Miki Nakatani Eita Yusuke Iseya Asuka Kurosawa Mikako Ichikawa
Production: Yuji Ishida, Hidemi Satani
Distribution: TBS

clouds
© 2007 Fantasia Festival  |  RSS Feed  |  site par Plank