Ubisoft présente...

Fantasia Under the Stars

Dans le cadre du 10ème anniversaire du festival Fantasia, plusieurs films seront projetés à la belle étoile dans le Parc de la Paix (boulevard Saint-Laurent entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard René-Lévesque), et ce, tout à fait gratuitement. Ces films seront présentés dans leur langue originale et sous-titrés en anglais.

Les projections auront lieu les 14, 15, 21 et 22 juillet 2006 dès 21 h. Ce projet est l’œuvre d’un partenariat entre la Ville de Montréal, la SAT, Belle Gueule et Concept Audio Visuel. En cas de pluie, les projections seront annulées.


Vendredi 14 juillet 2006

Kamikaze Girls

Le film débutera à 21h

Japon | 2003 | 103 min
Japonais avec sous-titres anglais

Réalisateur : Nakashima Tetsuya
Scenario: Nakashima Tetsuya, Novala Takemoto
Interprètes: Kyoko Fukada, Anna Tsuchiya, Nobara Takemoto, Hiroyuki Miyasako, Ryoko Shinohara

Kamizaze Girls

L’existence terne de Momoko est brusquement interrompue par l’intrusion subite de Ichiko dans sa vie. Une fille dure, grossière, acerbe, qui crache et porte des vêtements outranciers et trop de maquillage, elle est un lieutenant dans un gang de filles qui font du scooter, les Ponytails. C’est deux filles ne pourraient pas être plus différentes, et la route vers une amitié durable sera aussi cahoteuse qu’une promenade de scooter.

KAMIKAZE GIRLS pourrait bien être le «date movie» parfait. D’un côté, c’est le récit véritablement drôle et touchant de deux filles qui construisent une amitié sincère. D’un autre côté, c’est paré des fioritures stylistiques en rafales et en coups de fouet de Guy Ritchie et de David Fincher, du cool de Quentin Tarantino et même d’une bataille de gang pour égaliser les choses. Les starlettes populaires Japonaises Anna Tsuchiya et Kyoko Fukada sont les têtes d’affiche d’une distribution peuplée de personnages, de filles gangsters, d’escrocs pachinko, de campagnards paumés, et de fashionistas flamboyantes. (Présentation courtoisie de Viz Video).
—Rupert Bottenberg , traduit par Stéphanie Trépanier


Samedi 15 juillet 2006

Goldorak : Ce n’est qu’un au revoir

Le film débutera à 21h

Japon | 1977 | 100 min
En Français

Réalisateurs : Masayuki Akemi, Tomoharu Katsumata, Masamune Ochiai
Scénaristes : Keisuke Fujikawa, Mitsura Majima, Shozo Uehara. Based on Go Nagai's work.
Voix : Daniel Gall, Michel Gatineau, Pierre Guillermo, Jacques Ferrière, Jeanne Val

Goldorak

Le grand stratéguerre, maître de l'univers, rassemble toutes les forces de Véga pour un assaut final sur Goldorak et les ailes du ciel afin de conquérir une fois pour toute la planète bleue. Actarus, Alcor, Phénicia et Vénusia lutteront jusqu'à la mort afin de neutraliser ce tyran de la galaxie. Métamorphose ! Fulguropoing ! Cornofulgure! Ah ! Que de bons souvenirs d'enfance pour toute une génération ! Présentés en exclusivité, les quatre derniers épisodes de cette série mythique vous replongerons dans l'univers des grandes batailles du robot géant de l'espace, Goldorak, piloté par le mystérieux et séduisant prince d'Euphor, Actarus. Venez revivre la rencontre finale entre Goldorak et le grand stratéguerre.

Venez voir ou revoir les quatres derniers épisodes de la série Goldorak à la belle étoile. Une chance rare et unique! Au programme, les épisodes suivants :

  • Le meilleur ami
  • La princesse amoureuse
  • Pour l’amour de la Terre
  • Ce n’est qu’un au revoir


Vendredi 21 juillet 2006

Night of The Living Dorks

Le film débutera à 21h

Allemagne | 2004 | 89 min
Allemand, sous-titres anglais

Réalisateur : Matthias Dinter
Scénario : Matthias Dinter
Interprètes: Tino Mewes, Thomas Schmieder, Manuel Cortéz, Collien Fernandes, Nadine Germann, Hendrik Borgmann
Production: Philip Voges, Mischa Hofmann

Night of The Living Dorks

Ce n’est pas facile d’être rejeté à l’école secondaire Fredrich Nietzsche. On pourrait s’attendre à ce que ce soit encore moins facile si en plus on était mort. Mais comme le découvriront trois nerds, c’est en fait beaucoup mieux comme ça! Avec une force surhumaine et une insensibilité totale à la douleur, ils peuvent maintenant affronter les pires caïds de l’école. Et le plus excitant, c’est que comme ils n’ont plus à se soucier de leur foie, ils peuvent être soûls toute la journée! Les corps de ces zombies adolescents ont beau se décomposer lentement, leur statut social, lui, n’a jamais été aussi en santé. Bien sûr, certaines envies réprimées deviennent de plus en plus difficiles à contrôler, et certains membres commencent à se détacher, mais... qui a besoin de points de suture quand on a une agrafeuse?

L’auteur-réalisateur Matthias Dinter a créé une comédie scolaire qui mélange fièrement grossièreté et douceur à parts égales. Il se déploie dans cette œuvre étonnamment attachante une histoire d’amour candide, à laquelle s’ajoute certains des meilleurs gags de drogués qu’on ait vus depuis longtemps, ainsi que de l’humour viscéral à faire rougir les créateurs d’American Pie. Avec sa bande sonore de pop-punk allemand, ce film est vraiment amusant, et contrairement à ce que le titre aurait pu laisser croire, il ne tente pas du tout de profiter du succès de Shaun of the Dead. Il est aussi étrangement naïf, ce qui contribue beaucoup à son charme maladroit. Un favori du public partout où il a été présenté, Night of the Living Dorks est un film délirant qui fait du bien. (Courtoisie de Anchor Bay Canada)


Samedi 22 juillet 2006

Attack the Gas Station

Le film débutera à 21h

Corée du Sud | 1999 | 113 min
Coréen, sous-titres anglais

Réalisateur : Sang-Jin Kim
Interprètes : Sung-jae Lee,Oh-seong Yu, Seong-jin Kang,Ji-tae Yu, Yeong-gyu Park, Jun Jeong.
Production : Mi-hee Kim, Kwan Soo Lee

Attack the Gas Station

Quatre jeunes sont assis autour d'une table et mangent. À la recherche de quelque chose à faire, l'un d'entre eux dit : « Et si on attaquait encore cette station service ? ». Et les voilà partis vers la station la plus proche, qu'ils ont déjà volé quelques semaines plus tôt. Mais ils trouvent la caisse presque vide. Pendant qu'ils tiennent à l'écart les employés, un client arrive. Après qu'il les ait payé, ils décident de prendre toute la station service en otage et utilisent l'essence à leur propre profit. La nuit ne fait que commencer... (merci Media Blasters)

Amenez vos chaises pliantes ainsi que vos couvertures et venez découvrir Fantasia sous les étoiles.
Fantasia Under The Stars is brought to you by

© 2006 Fantasia Festival  |  RSS Feed  |  site par Plank Plank