Ubisoft présente...
Call of Cthulhu, The
Call of Cthulhu, The

Première canadienne
star En présence du producteur Sean Branney GAGNANT: Audience Award - Best of Show, Jury Award - Meilleur court-métrage, 2005 H.P. Lovecraft Film Festival

ÉUA
2005 | 47 min | video
, Sous-titres anglais

none visionnez la bande annonce

À l'affiche

8 juillet 2006
12h30
Salle J.A. De Sève
12 juillet 2006
21h45
Salle J.A. De Sève

Où acheter les billets


admission.com Admission Ticket Network
www.admission.com
  

Description

Hôpital psychiatrique. Un patient confie toutes ses recherches, le travail d’une vie entière, à un visiteur. Le lien unissant ces deux hommes n’est guère explicité, mais le patient torturé semble faire suffisamment confiance au visiteur, lequel est censé détruire tous les papiers, « pour le bien de l’humanité »... S’ensuit une série de retours sur le passé du patient psychiatrique. En tant qu’exécuteur testamentaire de son grand-oncle, le professeur George Gammell Angell de l’université Brown, il mit la main sur certains documents, dont le compte-rendu de séances menées en 1925 afin de venir en aide à un jeune peintre dénommé Henry Wilcox. Ce dernier souffrait de cauchemars atroces, concernant une entité immémoriale du nom de Cthulhu, qui revenait le hanter jusque dans ses toiles. Les cauchemars cessèrent, éventuellement, mais pas la curiosité scientifique du professeur. En effet, il avait, avant, déjà entendu parler de Cthulhu... Vient alors un récit emmêlé, tentaculaire (c’est le cas de le dire), nous transportant chez des Eskimos adorateurs du démon, chez des vaudous de la Louisiane, et puis à bord d’un chalutier européen qui fait la découverte d’une île mystérieuse.

The Call of Cthulhu est un film muet, créé tout récemment dans le plus pur style des années 20. Un effort herculéen a été nécessaire afin de reproduire la texture et l’impression 1920, éclairage, costumes, maquillage, décors. C’est comme si vous y étiez! Ne mâchons pas nos mots: ceci est la meilleure adaptation d’H.P. Lovecraft jamais réalisée. La dévotion quasi religieuse de tous ceux et celles qui ont oeuvré à ce film mérite d’être sincèrement applaudie. On a donné vie à Cthulhu lui-même de la bonne vieille façon, à l’aide d’une maquette, selon la méthode de ce temps. On jurerait que le résultat tordu sort tout droit d’un cauchemar extravagant de l’époque. La trame sonore est un vrai plaisir. Visionner ce film vous propulsera loin dans un passé archaïque, et vous éprouverez la même excitation d’horreur que ces auditoires révolus qui allèrent voir Dracula en 1931 ou King Kong en 1933. L’essentiel du septième art, n’est-ce pas d’abord et avant tout ce genre d’expérience, très précisément?

—Robert Guillemette (traduction David Pellerin)

"...One of those genius, word-of-mouth, Hollywood-will-never-understand-it kind of films" - Craig Engler, BOINGBOING.COM

"Unexpectedly convincing... deftly adapted and atmospherically directed" - Ramsey Campbell, Author, reviewing for VIDEO WATCHDOG

"A watershed event for Lovecraftian cinema" - Andrew Migliore, Director and Founder, HP LOVECRAFT FILM FESTIVAL

Notes

En présence du producteur Sean Branney GAGNANT: Audience Award - Best of Show, Jury Award - Meilleur court-métrage, 2005 H.P. Lovecraft Film Festival

Site

http://www.cthulhulives.org/cocmovie/ind

Équipe de production

Réalisation: Andrew Leman
Scénario: Andrew Leman (from H.P. Lovecraft)
Interprètes: Matt Foyer, David Mersault, Noah Wagner, Patrick O’Day
Production: Sean Branney, Andrew Leman
Distribution: HPLHS Historical Society

Première partie pour...

Monarch Of The Moon   

Monarch Of The Moon

première canadienne
ÉUA
2006 | 99 min
Anglais

© 2006 Fantasia Festival  |  RSS Feed  |  site par Plank Plank