Ubisoft présente...
39: A Film By Carroll McKane
39: A Film By Carroll McKane

Première mondiale
star En présence du réalisateur Gary Sherman

ÉUA
2006 | 97 min | video
Anglais

quicktime visionnez la bande annonce
en format Quicktime

À l'affiche

16 juillet 2006
21h30
Salle J.A. De Sève
19 juillet 2006
15h00
Salle J.A. De Sève

Où acheter les billets


admission.com Admission Ticket Network
www.admission.com
  

Description

Carroll McKane n’est pas un tueur en série ordinaire. Il travaille tout simplement trop bien. Il a tué exactement 17 couples sans se faire pincer, et aucun corps n’a été retrouvé. Comme il dit: "À quoi sert un secret s’il n’est jamais révélé?" En tant que prétendu maniaque de la vidéo, Carroll (Martin Cummins) s’est entouré de caméras enregistrant ses crimes. Après avoir kidnappé le Dr. Martin L. Selby (Lawrence MacGowan), psychologue médico-légal de renom, et l’avoir enfermé dans sa salle de meurtre souterraine, qui tient lieu de studio de cinéma indépendant comprenant huit caméras DV sur bras articulés, il lui dévoile qu’il tourne un film qui le rendra encore plus célèbre en le faisant devenir son biographe et le principal acteur de son 39e et dernier meurtre.

Réalisé par Gary Sherman (Raw Meat, Dead and Buried, Poltergeist III), 39: A Film by Carroll McKane offre une visite inédite dans l’esprit tourmenté d’un tueur en série. Les caméras voyeuses, constamment rivées sur le personnage narcissique qu’est Carroll, font penser au film Peeping Tom de Michael Powell, à la comédie d’horreur belge Man Bites Dog et à The Last Horror Movie de Julian Richards, tous les trois ayant une esthétique de pornographie meurtrière. Bref, du déjà vu, mais cette fois, il s’agit du sujet du film : un tueur complexe qui utilise un présumé expert dans son domaine pour obtenir la gloire et le titre de martyr par le biais d’une arrestation montée de toutes pièces à la Se7en de David Fincher. L’objectif n’est pas la violence, ce qui lui donne du mérite. Ne vous trompez pas, 39 est brutal et troublant, mais il n’utilise pas la perversion abjecte ou le gore à outrance pour choquer. Oh non! Il s’agit d’un film de Carroll McKane qui est beaucoup trop obsédé par Lui-même pour laisser ses victimes prendre la vedette.

Tourné avec un petit budget à Chicago, la ville natale de Sherman, le film (écrit par Larry Brothers) dépeignait Carroll comme un fanatique obsessif de la vidéo qui filmait méticuleusement tous ses crimes. C’est Sherman, le réalisateur, qui a proposé que Carroll fasse le film presque sans son aide. Le réalisateur a attaché une neuvième caméra aux hanches du tueur afin de saisir subjectivement sa cruauté. Finalement, tout ce que vous voyez dans le film a été tourné par Carroll. La musique sinistre composée par Joe Renzetti, gagnant d’un Oscar, ajoute un aspect sordide et réaliste grâce au son de l’eau parcourant les tuyaux, à celui des radiateurs et au grondement du métro.

—Jovanka Vuckovic (traduction Alex Beauvais)

"Sick! Really sick! And I loved it!" - Guillermo del Toro, director of DEVIL'S BACKBONE and HELLBOY

"Incredibly intense... Well written... Beautifully directed..." - Mark Victor, writer/producer, POLTERGEIST

"The style of this film will be copied for years." - Bruce Sheridan, Chairman of the Film School, Columbia College

Notes

En présence du réalisateur Gary Sherman

Site

http://www.39themovie.com/

Équipe de production

Réalisation: Gary Sherman
Scénario: Gary Sherman
Interprètes: Martin Cummins, Lawrence MacGowan, Catherine Glynn
Production: Geoffrey Brandt, Carrie Holt, Anthony Howell, Matthew Loze, Gary Sherman
Distribution: Gary Sherman

© 2006 Fantasia Festival  |  RSS Feed  |  site par Plank Plank