Ubisoft présente...
Strange Circus
Strange Circus

Première canadienne
star En présence du réalisateur Sion Sono

Japon
2005 | 109 min | 35mm
Japonais, Sous-titres anglais

none visionnez la bande annonce

À l'affiche

13 juillet 2006
21h45
Théâtre Hall

Où acheter les billets


admission.com Admission Ticket Network
www.admission.com
  

Description

Ceux qui étaient d’avis que le dernier Sion Sono, Suicide Club, était juste un petit peu trop normal, vous vous reconnaissez? Eh bien, Strange Circus s’adresse à vous. C’est le film le plus déstabilisant de l’année: une succession inénarrable de transsexualité, de menottes, d’amputations, et de séquestration. Un cyclone dans un raz-de-marée. Et ça continue de se détériorer, au fur et à mesure que progresse l’intrigue, hallucinatoire. Plusieurs spectateurs auront du mal à supporter tout ça. Bon retour, Sion Sono! Mais essayons de vous résumer le synopsis de la façon la plus… cohérente possible… Mitsuko, une adolescente, est emprisonnée par ses parents dans un étui à violoncelle sur la paroi duquel un seul petit trou est percé. Par ce trou, elle se voit forcée de regarder sa mère dominatrice faire l’amour à son père. La mère semble mourir, et le père, incestueux, se rabat sur sa fille pour assouvir ses bas instincts. Ensuite, la pauvre Mitsuko tente de se suicider en se jetant du haut d’une… mais tout ceci, en fait, n’est que le nouveau texte que pond Taeko, une romancière en chaise roulante, qui ne sort jamais. Mais, est-ce vraiment de la fiction? L’actrice interprétant Taeko est aussi celle qui interprète la mère dominatrice. On ne sait pas. Après, voici qu’on fournit un assistant à Taeko: un jeune admirateur efféminé dénommé Yuji. Dans la luxueuse propriété de Taeko, romancière et assistant deviennent des amants. Très bientôt, néanmoins, nous devons remettre en question l’identité véritable de Yuji, et même celle de Taeko. Souvenez-vous que dans Suicide Club, Sono ne se souciait guère de fournir des réponses faciles et logiques. Ici non plus, ça n’est pas l’une de ses priorités, selon toute vraisemblance. Pourtant, les amateurs de bizarrerie intrinsèque qui ont adoré Suicide Club, seront pleinement satisfaits de goûter au festin sismique et aventureux de Strange Circus.

—Travis Crawford, PHILADELPHIA FIM FESTIVAL (traduction David Pellerin)

?~?rts gorgeous and grotesque… wheelchairs, leather strappings and dangling chains add to the air of fetid fetishism and a buzzing chainsaw brings the whole thing in line with a more contemporary take on corporeal horror" – Tom Mes, MIDNIGHT EYE

Notes

En présence du réalisateur Sion Sono

Équipe de production

Réalisation: Sion Sono
Scénario: Sion Sono
Interprètes: Masumi Miyazaki, Fujiko, Hiroshi Oguchi, Issei Ishida, Mai Takahashi
Production: Toshiaki Nakazawa, Koji Hoshino
Distribution: TLA Releasing

© 2006 Fantasia Festival  |  RSS Feed  |  site par Plank Plank